Couvin: ce mercredi à minuit, faites les Sept Sauts !

C'est la fête à Couvin. La grande foire habituelle qui caractérise la bonne ville, parfois signe de misères et de questionnements, laissera place ce mercredi à la grande foire traditionnelle, signe de fête et de commerce vivant. Il y aura des chopes et des échoppes, des loges et des éloges -on est en campagne électorale- des fripes et des frites, des Carabouyas (orthographe pas garantie, mais sonorité fidèle), des tas de choses à voir, à humer, à toucher, à acheter... Et le soir à minuit, on fera la Danse des Sept Sauts.

La Danse des Sept Sauts... Dans certains villages de l'Entre-Sambre et Meuse où cette tradition est encore honorée, cette danse clôture la fête. Elle est dansée à minuit, au rythme de la formation musicale locale. Elle n'est dansée qu'une seule fois, malgré la demande générale. Pas de bis donc. Et du reste, il est bien probable que les participants danseurs sont si fatigués après cette danse, qu'ils ne pourraient la recommencer. On appelle cette ronde la Danse des Septs Sauts mais les danseurs, au total, effectuent 28 sauts. Premier mouvement, un saut, on recommence la ronde en refrain, puis deux sauts, puis rebelote avec la musique, puis trois sauts successifs... Et ainsi de suite jusque sept. Faites le compte, ça fait 28. Pffff! Encore bien, les bistrots le savent, qui savent servir le petit réconfort bien nécessaire après cette éprouvante gymnastique. Et alors, la danse se prolonge en multiples mi-temps, successives. Allez, l'avant-dernière, avant la démarrante...? Et on "retoque"!

N'en déplaise aux Couvinois généralement fiers de leurs traditions qu'ils considèrent "uniques" ,la Danse des Sept Sauts ne trouve pas son origine dans les méandres de l'Eau Noire. Dans l'Entre-Sambre et Meuse, elle est pratiquée de manière similaire dans plusieurs localités, comme par exemple en clôture de fête à Morialmé. Mais elle est aussi pratiquée, de manière encore plus vivante, voire plus authentique, dans d'autres contrées lointaines ou proches: en Arménie, dans le Jura, en Alsace, dans le Béarn ou le Pays Basque. Témoins, ces vidéos -les liens ci-dessous- pêchées sur YouTube, que Le Couvinois vous offre avec plaisir. Il ajoute même -le Couvinois, qui ne manque pas une occasion de vous dire quoi- que dans le pays basque, elle porte le nom de "Zaspi Jauziak". Il y aussi, n'y voyez pas malice, une "Bourrée des Sept Sauts" dans le Berry.

Quoi qu'il en soit, la Danse des Sept Sauts n'a de sens que si elle est... dansée. C'est ce mercredi, à minuit, au Grand Pont, comme le suggère la tradition. Ce sera une grande ronde fraternelle, signe de la grande convivialité que les Couvinois, quoique fiers -et avec raison!- savent entretenir avec chaleur et pour le plaisir de tous.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=LvDYZZvpKI4

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=6NzMOZ3Awkk

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=mpAHb49gvNo

BERNARD THEIS

Lien permanent Catégories : A l'agenda, Couvin: quoi de neuf?, Histoire et patrimoine, Vie associative, culture, arts 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.