Couvin: la gare et la ligne ferroviaire Couvin-Mariembourg appelées à disparaître ?

carte 20111101 0019.JPG(Information et humeur)

Etrange et inquiétante information, celle que nous livre un habitant de Couvin, concerné par le plan d'aménagement du site "Somy". Il s'agit donc du chantier de la gare de Couvin, où l'établissement d'un complexe de commerces, de salles de cinéma, de logements, est prévu. Il faut pour cela modifier le Plan Communal d'Aménagement (PCA) n°4. Une procédure complexe et longue, qui passe notamment par des consultations populaires. C'est dans le cadre de cette enquête publique qu'une réunion de concertation s'est déroulée récemment. On y a appris que, vu le coût du contournement de Couvin, la trémie prévue sous le passage à niveau de Frasnes, pourrait ne pas être réalisée. Ce qui signifierait la disparition pure et simple du tronçon ferroviaire entre Couvin et Mariembourg. Quel paradoxe!

 

Notre photo: le site du chantier de la gare, pendant l'assainissement des infrastructures Patigny.

Dans le cadre de l'enquête publique pour la modification du Plan Communal d'Aménagement n°4 (site du chantier de la Gare, Somy, Patigny, etc...), une réunion de concertation s'est déroulée le 27 août. Des représentants communaux étaient présents. Des citoyens aussi.

On sait que la volonté, tant de la Commune de Couvin que d'Infrabel (gestionnaire des infrastructures immobilières de la SNCB) est de valoriser cet espace du territoire en zone de commerces, de loisirs (complexe cinématographique), et aussi de logements. Soit dit en passant, ce dernier aspect, soit la construction d'une quinzaine de logements, ne sied pas à tout le monde et la grogne mijote à l'arrière de l'Avenue de la Libération.

Un autre aspect interpelle. Afin d'améliorer la sécurité, le passage à niveau à hauteur du zoning de la Couvinoise (Aldi, brocante, Dapare, Gobegom, Wibra, Traffic, Dema...) serait fermé et l'accès à l'ensemble du site serait garanti, au sud, par la gare de Couvin et au nord, par le chemin - à rénover, inévitablement- derrière l'ancienne usine Donnay, avec entrée peu avant la station Total (garage Daubercies). Cette fermeture du passage à niveau inquiète également les commerçants de l'endroit.

D'autant plus que cette fermeture du passage à niveau pourrait être liée à une perspective peu encourageante: celle de la disparition pure et simple du tronçon ferroviaire entre Couvin et Mariembourg. Reflétant son avis personnel mais partagé, un représentant communal aurait laissé entendre qu'il n'y aurait pas suffisamment d'argent pour effectuer la dernière phase prévue de l'ensemble du contournement de Couvin, à savoir justement le creusement d'une trémie (tunnel) sous le passage à niveau de Frasnes. Ce qui amènerait la disparition de la ligne.

Voilà donc annoncé, ce que bon nombre de politiciens de la région savaient sans doute, mais qu'ils n'ont jamais dit, hypocritement.

Une telle perspective appelle plusieurs commentaires...

1. L'ampleur du contournement de Couvin amène un coût (170 millions € environ) insupportable pour des finances wallonnes qui ne parviennent même pas à entretenir le réseau routier existant. Nous avons déjà attiré l'attention des citoyens sur ce sujet. Sans être alarmiste, il y a tout lieu de croire que l'histoire du contournement est loin d'être terminée et que le coup de pelle que Benoît Lutgen, alors toujours ministre, a donné en grandes pompes et à grands renforts de publicités sans doute mensongères, n'était qu'une page anecdotique dans la succession des multiples chapitres qui ont caractérisé, et caractériseront encore, cette longue saga.

2. Le tronçon Couvin-Mariembourg avait déjà été délaissé par la SNCB, il y a quelque trente ans. Une poignée d'hommes et de femmes ont voulu et obtenu, avec raison, la réouverture de la ligne. Avec un succès incontestable, dans la mesure où les horaires ont été adaptés pour répondre à des besoins réels des citoyens, soit les étudiants qui fréquentent les écoles de Philippeville ou Charleroi (ou vice-versa, ceux qui viennent étudier à Couvin ou à Pesche), et les navetteurs travailleurs qui sont bien obligés de rejoindre le bassin industriel carolorégien. Car du boulot à Couvin, M'sieurs Dames, il n'y en a pas des masses...

3. Conjointement à l'hypothèse d'une disparition du tronçon ferroviaire, on évoque la mise en place de services de bus. Comme si le TEC allait prévoir en suffisance et avec efficacité, un supplément de bus dans une zone semi-rurale comme celle de Couvin. Force est de constater que, dans ces zones, on enlève plus de lignes qu'on en rajoute!

En conclusion, et c'est là le paradoxe: on va péniblement chercher à achever un contournement de Couvin qui ne résoudra qu'en partie les problèmes de mobilité à l'intérieur de la ville, qui permettra aux camions venant de Reims, Dijon, Marseille, de rejoindre en ligne droite Bruxelles, Anvers ou Rotterdam (et vice-versa), qui autorisera de nombreux touristes à contourner Couvin et à ne pas s'arrêter dans une ville morte. Les habitants de la région, les "indigènes" ne pourront plus, quant à eux, compter sur les transports en commun pour leur propre mobilité.

Perspective alarmiste ou pessimiste? N'est-elle pas simplement, réaliste?

"Le Couvinois" aime les lueurs d'espoir... Gageons donc qu'il y aura bien, dans la région couvinoise, des hommes et des femmes qui ne se laisseront pas faire et séduire par les promesses non tenues des beaux parleurs. Et que la gare de Couvin et le tronçon Couvin-Mariembourg seront maintenus. L'inverse serait dramatique et forcerait l'indignation. Celle-ci pourrait déjà se manifester dès maintenant.

BERNARD THEIS

 

Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Humeur, humour et grognes, Politique locale et régionale, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux 15 commentaires

Commentaires

  • Quand on travaille à l'envers, à la demande d'hommes et de femmes qui ne demandent qu'à être séduits par les beaux parleurs.... le corbeau et le renard?????

  • si j'ai bonne mémoire, lorsque j'ai démissionné de la sncb, un agent m'a dit que le prolongement Mbg-Cvin allait être subventionné par la Région wallonne, et tant qu'elle insuflait des sous, les 5 km existeraient... A vérifier, p être... Eh oui,mobilité quand tu nous tiens, en politique, on dit blanc et ensuite on réalise noir...

  • Dans le cadre du P.C.D.R. (développement régional), les habitants des communes ont été consultés. Dans les PV de Couvin et Mariembourg, il est écrit que le train est un atout pour la région. De plus, le rapport concernant les questions posées aux personnes ressources fait ressortir clairement que le manque de transport est un handicap pour l'entité.Le citoyen avalise donc le transport existant et,mieux,souhaite l'élargissement de l'offre.

    Or, nos élus n'ont pas l'air de s'émouvoir lorsque la perspective de supprimer un tronçon ferroviaire est évoquée. En période électorale, on eût aimé engranger davantage de réactions !

    Pour ceux qui veulent aller plus loin : http://www.couvin.be/ma-commune/projets/pcdr.

  • Je lis dans un tract électoral : " Nous avons la chance d'avoir une gare dans l'entité".
    Or, il y a deux gares dans l'entité : Couvin et Mariembourg ! Nos élus connaissent-ils si mal leur entité ?
    Ou alors est-ce un lapsus révélateur ? A savoir : l'entité de Couvin se ramène à la ville de Couvin et on oublie tout le reste. Ou : la gare de Couvin disparaîtra à terme.
    A 10 jours du scrutin, je ne sais toujours pas précisément pour qui voter mais je sais au moins pour qui ne pas voter !

  • En effet,on a l'impression que tous nos prétendants s'entendent comme "larrons en foire" . A la lecture de cet article , j'avais imaginé que les partis de l"opposition" en aurait fait un des sujets de leur campagne . Jusqu'à présent , nous assistons à une campagne électorale morne comme une "super des Fagnes" qui a traîné trop longtemps dans un verre .(A part à ce que l'on m'a dit , des habituelles "gueguerres" d'affichage ) Je trouve les thèmes trop généralistes . Améliorer les finances , l'emploi , la sécurité , la mobilité (oui oui) ... c'est bien mais ce qui intéresse l'électeur c'est comment et avec quels moyens ! En ce qui concerne la suppression du trafic ferroviaire entre Mariembourg et Couvin , j'ai malheureusement l'impression que les Couvinois (mandataires communaux et simples habitants ) ne se rendent pas bien compte de son implication .
    A 4 jours des élections, je suis comme monsieur Scyeur , je me sens perplexe face aux programmes de nos prétendants . En sortira t'il un du bois à la dernière minute avec de l'énergie ,des idées créatrices et novatrices ? Je l'espère encore .

  • Vos élus communaux , et vos conseillers communaux , de quel que parti que ces oit , ne saurons faire qu'une chose : relayer la problématique vers leurs décideurs plus haut plcés , à la Province , à la Région : pour qu'ils discutent et argumentent avec la SNCB et les ministres compétents à la RW.
    Au MR Couvin, nous sommes nombreux à prendre la problématique au sérieux : pour créer des emplois locaux , nous devons garder une voie ferroviaire qui puisse contrebalancer le "tout aux camions". Pour les travailleurs délocalisés et pour nos étudiants, le tronçon Mariembourg Couvin doit perdurer , c'est une évidence. le vrai problème , c'est comment faire passer le train par rapport au contournement : tunnel , ou pont ? Et pour quels coûts ? Mes 4 enfants ont utilisé le train pour leurs loisirs et surtout pour leurs études . Et moi, quand j'étais détaché pour missions à l’Éducation, je me suis toujours servi du train ... avec tous les aléas de la ligne Couvin-Charleroi. Donc , personnellement , je resterai attentif à cette problématique importante. Luc THomé, Candidat n° 11 sur la liste 4 du MR COUVIN

  • Vos élus communaux , et vos conseillers communaux , de quel que parti que ces oit , ne saurons faire qu'une chose : relayer la problématique vers leurs décideurs plus haut plcés , à la Province , à la Région : pour qu'ils discutent et argumentent avec la SNCB et les ministres compétents à la RW.
    Au MR Couvin, nous sommes nombreux à prendre la problématique au sérieux : pour créer des emplois locaux , nous devons garder une voie ferroviaire qui puisse contrebalancer le "tout aux camions". Pour les travailleurs délocalisés et pour nos étudiants, le tronçon Mariembourg Couvin doit perdurer , c'est une évidence. le vrai problème , c'est comment faire passer le train par rapport au contournement : tunnel , ou pont ? Et pour quels coûts ? Mes 4 enfants ont utilisé le train pour leurs loisirs et surtout pour leurs études . Et moi, quand j'étais détaché pour missions à l’Éducation, je me suis toujours servi du train ... avec tous les aléas de la ligne Couvin-Charleroi. Donc , personnellement , je resterai attentif à cette problématique importante. Luc THomé, Candidat n° 11 sur la liste 4 du MR COUVIN

  • Qu'est-ce qu'un élu ou un conseiller communal peut faire ? sinon, relayer la problématique vers des décideurs de son part au niveau provincial ou régional wallon, pour avoir dun poids dans la discussion avec la SNCB et avec les décideurs régionaux des différents cabinets ministériels concernés. Donc , relayer vers Willy Borsus, Delizée et Lebrun, non ? De l'originalité ? de la créativité ? Mais pour maintenir le tronçon vers Couvin, il faut de l'argent pour soit un tunnel, soit un pont . Donc , ce qu'il faudra : de l’argent ... et de la volonté politique de désenclaver notre localité pour qu'elle reste ouverte à l’extérieur , pour les travailleurs comme pour les étudiants , et pour les touristes . Que puis-je faire d'autre comme "candidat" que de dire que personnellement , je resterai attentif à la problématique ? Luc Thomé, candidat n° 11 sur la liste 4 du MR Couvin

  • Bonjour à tous!

    En dehors des discussions démagogiques ou des principes bien établis de défense de notre commune, je voudrais réagir par rapport à ce qui est écrit.

    Je suis couvinois de pur souche comme nombre d'entre vous. Je suis également le premier à défendre l'emploi couvinois mais ne nous cachons pas les yeux.

    Ce train est souvent vide.
    Je suis passé hier matin à 7h30 et il y avait 3 pers dans le train.
    Savez-vous quelle est la consommation de mazout de ce train pour 3 pers??
    Or 7h30, un vendredi matin, ce n'est quand même pas l'heure creuse. Idem vers 14h, et encore pire vers 22h

    L'ouvrage d'art ou le tunnel pour passer en dessous de ce passage à niveau de Frasnes va coûter selon les prévisions min 26.000.000 d'euros.
    Sans compter le traffic de camions et de voitures qui vont traverser le village de Frasnes à vive allure pendant 2 ans, la durée des travaux.
    Et en période d'orage, comme le tunnel sera sous le lit de la rivière Eau Noire qui passe à 300m, on est à peu près sur à chaque fois qu'il sera inondé. Avec un tunnel fermé...
    Donc, les 26.000.000 de budget, c'est un minimum car il y aura certainement des améliorations à apporter à l'ouvrage...

    Disons donc 30.000.000 € ce qui à l'avenir est plus réaliste.

    Vous placez 30.000.000€ en banque, l'interet du capital à 3% (réaliste) représente une somme importante de 900.000€ par an d'économie.

    Ne croyez vous pas qu'avec ce montant d'interets du capital non utilisé, on établit un système performant de navettes entre Couvin et Mariembourg, toutes les 15min ou 20 min et confié à un indépendant comme les autocars Bourdon ou un autre.

    Suivant les heures d'affluence (le traffic peut-être 10x plus important entre 6h du mat et 23h), un bus peut être utilisé ou une petite camionnette.

    Les consommations de diesel seront bien moindre, les rejets CO2 également, l'emploi sera préservé, le nouveau zoning commercial de Couvin sera mieux intégré sur le site avec une sécurité renforcée, moins de passage à niveau, etc...
    Et les dépenses publiques moins creusées!
    Car n'oublions pas, c'est toute la collectivité qui paie cela!
    C'est nous tous via nos impots et taxes!

    Je pense qu'il ya des pistes raisonnables qui méritent réflexion, en préservant une mobilité et accessibilité pour la ville de Couvin mais moins dépensières et peut-etre plus efficaces tant au niveau écologique qu'au niveau pratique.

    Le débat est ouvert...

    Excellent w-e à tous!

    Frédéric Adant

  • Bonjour,

    puisque le débat est ouvert...

    Le train quasi vide à 7h30 du matin? Peut-être, mais pas celui de 7h01 ou même celui de 5h46 en semaine et... Si vous fûtes un Couvinois usager habituel du train, vous auriez pu remarquer que cette ligne est surtout utilisée par les travailleurs et les étudiants et donc en heure de pointe.
    Une adaptation de l'offre collant plus à la demande pourrait rentabiliser votre mazout.

    Sinon, je peux continuer sur la lancée :
    Le bus allant vers Chimay est souvent vide en dehors des périodes scolaire, on pourrait également le supprimer. Le Couvidome et la piscine en pertes structurelles, on pourrait tout fermer. Les subsides aux clubs de foot, cela ne rapporte rien n'ont plus...


    En parlant d'économie, on pourrait revoir aussi les €176 000 000 du projet du contournement qui n'ont jamais été justifiés "scientifiquement" que se soit au niveau sécurité et économie ou au niveau de son tracé. Avec cet argent placé à du 3% (taux très élevé actuellement et argent que la Région wallonne n'a pas et qu'elle doit emprunter notamment auprès de la BCE qui n'a pas encore dit oui) on pourrait faire d'autres choses plus utiles au développement économique de la région. Et cette autoroute, c'est également la collectivité qui paye, et je serait curieux de savoir ce qui nous revient le moins cher en intégrant le fait que le train tout le monde peut en profiter, pas l'autoroute.

    Ah et si c'est le trafic à vive allure traversant Frasnes durant la durée des travaux qui vous ennuie, ben, il suffit d'interdire la circulation aux poids-lourds, le bourgmestre en a le droit et en a déjà fait usage et la situation économique de la région n'en a pas pâtit semble-t'il.

    Supprimer le train ne va pas diminuer la consommation globale de diesel et le rejet de GES, renseignez vous sur l'appel de trafic lors de la création de voirie...

    En quoi le "nouveau" zoning serait mieux "intégré"? Idem pour la sécurité "renforcée"? On paye déjà beaucoup et pour des choses beaucoup moins utiles!

    A sa décharge, on pourrait aussi rajouter que le train est un service public et que donc son but n'est pas d'engranger des bénéfices pour engraisser quelques actionnaires. Tout le monde ne possède pas de voiture surtout dans une région aussi sinistrée socialement que Couvin. Et puis le train, cela ramène des touristes (je croise souvent des cyclistes ou des randonneurs le dimanche soir dans le train).

    Je voudrais aussi vous rappeler le combat des Couvinois qui a permis la réouverture de la ligne en 84, 20 ans après sa fermeture.

    A votre tour...

  • Pour la petite histoire, le vendredi en question, la ligne fut encore l’objet de vol de câbles. Résultat des courses : circulation interrompue entre Walcourt et Charleroi et mise en place d’un service bus au départ de Walcourt. Les services conjoints de la SNCB et des TEC, en pareil cas, essaient de parer comme ils peuvent à cet évènement imprévu : Il en découle malgré tout un retard relativement long (1/2 heure-3/4 heure) avant de voir se pointer le bus espéré. . Nul n’est besoin de faire un dessin pour expliquer que dans ce cas le voyageur, le plus souvent prévenu à son arrivée en gare, préfère tenter de rejoindre Charleroi par ses propres moyens .C’est aussi cela la réalité des navetteurs de notre région : soit ils rencontrent ce genre de problèmes par le train, soit ils se retrouvent en voiture, vers 7 heures du matin dans les bouchons à l’entrée de Charleroi !
    J’ai déjà emprunté le train cité. En temps normal, il transporte plus que 3 voyageurs .Evidemment, celui qui commence son travail à 6h ou 8h à Charleroi ou Bruxelles part de Couvin beaucoup plus tôt. Vers 17 heures, sur le parking de la gare de Couvin, on dénombre grosso modo 75 voitures qui attendent leur propriétaire à l’arrivée des trains suivants.
    Au sujet de la pollution engendrée par le train, je citerai le site « Entreprise Durable » du groupe SNCB-Holding : « Le secteur du transport (navigation et aviation internationales non comprises) est responsable d’environ 25% des émissions de CO2 en Belgique. 97% de la partie relative au transport est causée par le trafic routier. Bien qu’il assure 7 % du transport voyageurs et 10 % du transport de marchandises, le rail émet, par rapport à tous les autres modes de transport, seulement 1,3% des émissions de CO2. L’usager du train produit donc beaucoup moins de CO2. (Source : Institut national de Statistique et calculs internes)Les chiffres ci-dessous tiennent compte des émissions directes par les locomotives diesel et des émissions indirectes induites par la production de diesel et d’électricité. » Vous pouvez consulter tout ceci ici : http://www.rail-durabilite.be/Environnement/Emissions-de-traction .
    La décision de supprimer le tronçon Mariembourg-Couvin ,si elle est prise (et je ne l’espère pas) , devra aussi engendrer une quadruple réflexion :1) possibilités de parking aux alentours de la gare de Mariembourg , ainsi que sur les effets néfastes d’une traversée plus fréquente de ses rues (bus et voitures) ;2)diminution certaine de la fréquentation scolaire à Couvin ; 3)trajets plus longs pour les navetteurs ; 4) atouts du train pour une ville comme Couvin (économique, social, touristique) .
    Pour terminer, vu les problèmes environnementaux, écologiques et de congestion routière de nos villes, plutôt que prôner « le tout à la voiture », je préfère entendre parler de l’intermodalité ou de mobilité en réseau, schémas où tous les modes de transport se complètent et permettent au voyageur de choisir ce qui lui convient.

  • La gare de Couvin véritable atout de charme pour notre petite ville ... Plus aucun banc en bon état, abribus défoncés... La première vision de Couvin des touristes ou des scouts voyageant par train: un magnifique wagon "décoré", un attachant fils de p***** (avec 2 t svp) et autres messages de haute volée... Les touristes qui n'auront pas rebroussé chemin iront chercher des renseignements au guichet de la gare ... bein que neni, faudrait encore tomber un jour où celui-ci est ouvert !!

  • la ligne mariembourg couvin est un fiasco depuis qu elle existe les trains fantômes avec deux personnes a l intérieur sont courants les habitants des villages environnants non pas de train a nismes on se rend a mariembourg mais les bobos couvinois prennent cela comme une honte pour la commune pilote qu elle est quand au contournement demander aux habitants de mariembourg et philippeville se qu ils en pensent surtout les commerçants du centre ville leurs centre sont autrement plus fréquenté que couvin
    même si le contournement était fini demain se serait 30 ans trop tard tout les politiques confondus ont mis leur énergie a cassez se projet parcequ ils n ont pas sus évoluer et ont toujours crus que couvin était et resterait un grand centre industriel merci pour votre vision d avenir
    demander leurs si ils n avaient pas été approcher dans les années 90 par la société vittel qui voulait faire une base logistique de distribution pour le benelux sur le zoning de mariembourg en prennant les frais a leur compte ils ont refusé cette basse maintenant est en flandre
    dans un désert industriel les gens sont dociles et surtout dépendant des aides sociales ce qui entretien des bon électeurs

  • C'est assez étrange que plusieurs internautes décrivent ce train comme vide. Bizarrement, ce sont souvent des gens qui ne semblent jamais l'utiliser mais ont un avis tranché sur son taux d'utilisation. Pour prendre ce train très régulièrement et depuis très longtemps, je peux témoigner qu'il m'est arrivé de faire plusieurs fois le trajet debout faute de place assises encore disponible. Je me souviens même d'un jour ou à Charleroi des gens avaient du rester sur le quai car on aurait plus pu rajouter une personne dedans. Comme quoi il faut parfois se méfier de ses propres perceptions (moi même je sais que je le prends sans doute les heures ou ce train est le plus rempli).
    Puis si on parle de gouffre financier, parlons alors du contournement de Couvin par l'Est qui n'apportera aucun confort supplémentaire aux couvinois par rapport à celui de l'Ouest mais qui par contre aura un cout démentielle dont on a même pas encore mesuré toute l'ampleur...

  • La réponse du Ministre Carlo Di Antonio précisant que les travaux de la trémie au niveau de l'actuel passage à niveau de Frasnes suite au contournement sont toujours prévus, est quand même une bonne nouvelle . De même que le fait que le Ministre des entreprises publiques , monsieur Labille ,charge Infrabel de trouver des solutions pour continuer l'entretien des lignes de catégorie C .(la ligne 132 n'était normalement pas concernée mais la ligne d'Erquelinnes oui ) Cela montre que le monde politique est quand même sensible aux demandes et besoins des populations en milieu rural .La volonté affichée dans la politique générale de notre commune de suivre ce dossier et tout ce qui concerne la mobilité ne peut que nous réjouir également . La réorganisation de la SNCB-Holding en deux entités (Infrabel et SNCB) prévoit également la présence des régions au sein des conseils d'administration de ces entités et la possibilité pour ces régions de cofinancer des projets sur leur territoire . J'ose espérer que notre Région wallonne utilisera à bon escient ces nouvelles prérogatives , que nos mandataires communaux n'hésiteront pas à interpeller nos députés wallons, dans le but de garder un outil ferré performant dans nos belles vallées .
    Au-delà de tous les commentaires déjà dits , je voudrais aussi préciser que le train c'est un lieu de rencontres et d'échanges ...

Les commentaires sont fermés.