• Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année et meilleurs voeux

    Et comme les images valent mieux que de longs discours...

    voeux 2013 mail.JPG

    Lien permanent Catégories : Belles images, Couvin positif, Justes causes et bonnes solidarités, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux 0 commentaire
  • Exil fiscal des Français: et si Depardieu venait à Couvin ?

     (Billet d'humeur)

    On fait beaucoup de cinéma avec Gérard Depardieu, ces derniers temps. Ne voilà-t-il pas que cet Obélix, lassé de laisser une partie de son immense fortune à l'état français, compte aller habiter Néchin. Si si, il a déjà fait connaissance avec les cavistes du coin et goûté la cuisine des restaurants locaux.

     

    Mais Néchin, où c'est ça? Ploegsteert, on connaît, mais Néchin... Néchin, c''est comme Alésia: où c'est ça? Néchin, connais pas! Un vrai bled au pays des ploucs. Un village perdu dans la commune d'Estaimpuis, entité plus connue par les vestons bariolés, rose dominant, de son bourgmestre Daniel Senesael. Par ailleurs un excellent mayeur, paraît-il. Il a tout intérêt: avec des Mulliez (famille propriétaire de la chaîne Auchan et ses satellites) et des Depardieu, ça vaut mieux. Autant d'ailleurs éviter la colère d'Obélix. Quand, fâchés, les lamas crachent, lui, il pisse!

    Mais enfin, Néchin...
    N'importe quoi!

    Plutôt que d'aller se perdre dans ce vrai bled au pays des ploucs, pourquoi ne pas choisir le fin fond de l'Entre-Sambre et Meuse? Je connais une commune faite d'irréductibles, ou Obélix Depardieu se sentirait comme un roi. Un vrai seigneur. Une authentique vedette. Pas un minable.

    Cette commune, c'est Couvin.

    Des cavistes, il y en a. Des restos, il y en a. L'aéroport est à 40 kilomètres à peine... Il y a même des sangliers, dans la vaste et touffue forêt d'Ardenne. Plusieurs villes françaises sont à un saut de puce: Charleville, Reims, Châlons, Valenciennes, Lille...Et dans quelques années peut-être, il y aura l'autoroute, axe international reliant Marseille à Rotterdam. Luxembourg n'est pas bien loin non plus mais, chut, il ne faut pas encourager l'exil fiscal, ce n'est pas dans les habitudes des Belges...

    Bref, Couvin, ce serait bien. Les sangliers, les vins savoureux et les bons restos, ce ne sont jamais que des extras, les petits plaisirs que l'on s'offre après avoir arrondi ses fins de mois. Ce n'est pas ça qui fait une vie. A Couvin, sans être chauvin -pour cela, battre les Français, c'est du registre de la mission impossible- il y a bien plus que cela.

    Un paysage d'abord, unique, vert, lumineux... Rien à voir avec la grisaille du Nord ou la monochromie insignifiante d'Estaimpuis/Néchin.

    Un patrimoine ensuite:  une nature préservée, des villages homogènes, des immeubles de qualité: vous avez vu où il crèche à Néchin, Depardieu? On peut lui offrir mieux que cela, assurément. Il n'y a pas de vignobles, mais il y a des châteaux. Et, s'il faut, des aubettes de douane à recycler!

    Et puis, surtout, à Couvin, il y a des gens. Surtout des gens. Des gens qui ont eu l'habitude de travailler la terre, de battre le fer, de façonner le bois, d'en tirer des merveilles de renom. Des gens qui n'ont pas besoin de mettre des vestons rose bonbon pour se faire aimer. Des gens qui, puisqu'ils ont connu l'exil face à un dictateur à moustache venu contrôler la campagne de France, seraient capables d'accueillir à leur tour des exilés, fussent-ils fiscaux. Les Couvinois savent accueillir, privilégiant la qualité des humains à leur fonction ou leur renommée. Il y a un sens de la fête, pour quelqu'un qui aime ripailler avec ses copains. Il y a du bon sens chez ces gens, un bon sens pétri dans la terre et élevé au bon air de la campagne. Et, même s'il n'y a pas vraiment de vedettes, il y a des créativités, qui s'excellent dans de nombreuses disciplines, depuis les énergies alternatives jusqu'à l'e-communication, en passant par la musique, la chanson, la peinture, le cinéma documentaire, l'écriture et d'autres formes d'expression qui sont déjà en cours d'invention.

    La preuve que la région attire: elle a déjà séduit des Français pas du tout moyen. Souvenons-nous: Bernard Tapie qui débarque à Couvin, déclarant "Donnay ne sera pas la seule entreprise belge à qui je ferai l'amour". Dodo la Saumure lui a répliqué: il a aussi fait une incursion dans Couvin, en ouvrant une boutique dans  la grand-rue de Brûly, tout près de la frontière.

    Bref, Couvin, c'est bien. Peut-être -n'est-ce pas là que le bât blesse?- y-a-t-il trop de discrétion, de fatalisme. Ces Couvinois de bon sens, courageux, inventifs et accueillants, n'ont pas toujours une conscience positive de ce qu'ils ont et, surtout, des belles valeurs qu'ils portent en eux. Les Couvinois n'ont pas besoin de châteaux réputés, de breuvages inaccessibles, de poissonneries de luxe: ils sont eux-mêmes leur richesse. Qu'ils y croient !

    Tout cela n'a rien à voir avec Néchin. M. Depardieu, venez donc à Couvin! Et n'oubliez pas de payer vos impôts, par solidarité!

    BERNARD THEIS

    Lien permanent Catégories : Couvin positif, Humeur, humour et grognes 0 commentaire
  • Attention: les contrôles routiers s'intensifient

    C'est la pleine période des... cadeaux de fin d'année!

    ... Même si les polices de nos régions ne sont pas prêtes à vous en faire.

    Pour être plus clair: il y a des contrôles!

    Un de nos amis utilise les réseaux sociaux pour nous prévenir. Ce samedi matin, il y a quelques minutes, "ils" étaient à l'avenue de la Libération, à Couvin.

    https://www.facebook.com/dominique.vilfroy

    Belle journée, bon week-end!

    B. TH.

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Faits divers, police, pompiers, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux 0 commentaire