Services d'incendie: la Province de Namur soutient les zones de secours

L’arrêté royal relatif à la constitution de trois zones de secours en province de Namur, on s’en souvient,  a été publié au Moniteur belge en janvier 2012. Il officialisait ainsi l’organisation des pré-zones de secours dans notre province.

Trois zones ont ainsi été créées:

-la zone DINAPHI regroupe 22 communes des arrondissements de Dinant et Philippeville, dont Couvin, Viroinval, Cerfontaine;
-la zone NAGE qui réunit les communes de Ohey, Namur, Profondeville, Assesse, Andenne, Eghezée, Fernelmont, Gembloux, Gesves et La Bruyère;
-la zone VAL DE SAMBRE (nord-ouest) enfin qui rassemble Sombreffe, Sambreville, Floreffe, Fosses, Jemeppe et Mettet.

 Leur mise en place s’est déroulée tout au long de l’année 2012. Elle a, notamment, porté sur la rédaction de conventions entre les différentes communes impliquées.

Un nouveau pas vient d’être franchi, ce 30 janvier, avec la décision de financement, par la Province de Namur, de ces trois zones. A l’invitation du Collège provincial, une rencontre entre  le Gouverneur de la Province,  D. Mathen, les Présidents des 3 zones, MM. Fr. Bellot pour la zone Dinaphi, M. Prévot pour la zone Nage, Luperto pour la zone Sambre et Meuse, a permis de fixer les contours de l’intervention provinciale.

Pour rappel, la Province de Namur, à l’occasion de la présentation récente au Conseil provincial de sa Déclaration de Politique Provinciale,  a confirmé sa volonté de soutenir les communes. En l’occurrence, elle le fera dans le cadre du financement des Zones de secours. Le souhait d’une représentation provinciale au sein des conseils de Zones a été exprimé auprès des Présidents de ces zones.  Un  montant est aujourd’hui provisionné au budget provincial, à hauteur de 680.000 €.

L’accord conclu à la suite de cette réunion prévoit une  représentation provinciale au sein des 3 zones. Par ailleurs, une  clé de répartition du financement provincial s’établit sur trois parts égales entre les 3 Zones de secours. La subvention provinciale portera sur des dépenses extraordinaires ou sur des dépenses ordinaires, par le biais d’une convention.

 A partir de 2014, elle prévoira, en outre, une aide minimale de 50.000 € par an et par Zone. De plus, des aides spécifiques en lien direct avec les métiers provinciaux seront également envisagées. Quant à la provision de 680.000 € déjà budgétisée, chaque Zone en recevra le tiers, après qu’une modification budgétaire ait été approuvée au niveau du Conseil provincial.

En outre, cette rencontre a insisté, et ce de manière unanime, sur la nécessité de mettre en place, sous l’égide du Gouverneur, une coordination provinciale entre  les trois zones, ceci dans un souci de cohérence et de synergie susceptibles d’entraîner des économies d’échelle.

Lien permanent Catégories : Arrondissement de Philippeville, Couvin: quoi de neuf?, Faits divers, police, pompiers 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.