Wallonie: 540.000 € pour cinq points, non mais tu rigoles ou quoi ?

(Ceci est un billet d'humeur basé sur l'actualité)

La Wallonie vient de se doter d'un nouveau logo et d'une nouvelle charte graphique. Ah, qu'il est beau ce logo et comme il représente bien la Wallonie! En cinq points noirs, on y sent vraiment bien la chaleur de vivre, le sens d'accueil des Wallons, leur ouverture sur le monde... Et de la Wallonie, transparaît bien - transpire, devrais-je écrire- le dynamisme, les couleurs du quotidien, la société multiculturelle dont elle se fait sienne...

Non, mais... euh quoi? On rigole là? 540.000 € pour cinq points, excusez du peu. Le Couvinois est outré et le dit. Pour ce prix-là, aucune raison de garder sa langue -sa "prose"- en poche. Pendant ce temps, des chômeurs doivent -doivent donc, sont obligés, sanctions à l'appui- de justifier les recherches d'emplois qui n'existent pas... Des personnes malades -j'en connais- sont tenues d'honorer des rendez-vous, la veille d'une opération mutilante à l'hôpital... Pendant ce même temps, on accuse, à tort et faussement, des candidats réfugiés de gagner 1300 € par mois "et net en plus", ce qui est absolument faux.

Tout cela fait cher, vraiment cher, le point... Ce débours n'empêche pas ce même gouvernement wallon en cinq points, ou cette "fédération Wallonie-Bruxelles", de refuser un statut aux artistes, de raboter les subsides à des tas d'associations qui mènent un vrai travail de créativité citoyenne, d'adopter des moratoires sur des besoins non-marchands mais vraiment cruciaux pour la vie quotidienne des gens.

On aurait pu -du- par exemple, demander aux artistes wallons, il y en a des vrais, des connus, des réputés, des inconnus, des authentiques, des sensibles, des visionnaires- de créer un vrai logo qui ressemble vraiment à la Wallonie, qui clame son sens de l'accueil, de l'ouverture, de la fête.

N'acceptons pas ce logo, il n'a pas de sens. Faisons-le savoir! Boycott du logo en cinq points!

BERNARD THEIS

Lien permanent Catégories : Humeur, humour et grognes, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux 8 commentaires

Commentaires

  • c'est moche à un point^^

  • Choquant! 540.000€ pour ça, même pas en français (honteux d'être francophones?) et seulement utilisé en dehors de la Wallonie!
    Un gouvernement qui n'a rien d'autre à faire: 1 wallon/5 sous le seuil de pauvreté, des milliers d'exclus du chômage, un RIS qui reste désespérément inférieur au seuil de pauvreté, des charges pour le citoyen toujours plus difficiles à assumer ... Et pour toute réponse, ben... un nouveau logo, noir (comme l'avenir de la Wallonie), froid (comme l'indifférence des gouvernements aux conditions de vie de millions de citoyens), moche, moche, moche, moche!
    La meilleure image: une wallonie propre, souriante, gaie, résolument volontaire, créative, dynamique, imaginative, novatrice...
    Non mais qu'est-ce que cette équipe de ploucs qui par ses maladresses et incompétences fait le lit des populismes et autres extrémismes?

  • L'agence de communication "Vo-Event" , l'"Awex-WBI" , ainsi qu'auparavant le consultant MC Kinsey ont trempé dans l'"affaire" . Il suffit d'aller sur la page d'accueil de leur site pour voir qu'ils sont autrement inspirés quand il s'agit de défendre leurs propres intérêts . ..
    Maintenant ces gens-là il faut les payer même si le résultat est médiocre et insignifiant !
    N'aurait-il pas été plus opportun comme cela s'est déjà fait d'initier un concours dans nos écoles d'infographie où il ne manque pas de talents ,quand on sait la difficulté qu'ont ces jeunes diplômés à trouver un boulot ? Cela leur aurait fait un cv en béton ...

  • Ce genre de logo s'appelle épure. À mon sens, il représente les cinq provinces qui s'alignent ainsi qu'un W. Chaque province dans ce même ensemble forme une entité représentée par ce point qui représente aussi une force car détruire une sphère sur laquelle il n'y a pas d'angles d'attaque est bien compliqué. Ces ronds représentent donc la force de chacun des éléments. On peut ainsi rechercher d'autres interprétations probablement voulue par le concepteur et c'est là que réside la difficulté de l'épure.
    Il est vrai que le coût de cette recherche est élevé mais ce montant, a-t-il entièrement consacré à la recherche du logo ? Il m'a semblé avoir lu quelque part que ces 540000€ se partageaient en différents postes et que les point auraient coûté moins de 8000€ pièce. Je n'affirme pas, je me pose la question.
    Ceci dit, qui discutent sur les remises de prix qui sont données sur les cahiers de charge déposés par les architectes, dans les communes, province ou à la RW et que chacun sait pertinemment que le cahier de charge a toujours des failles voulues pour décrocher le marché car c'est sur les avenants - souvent nombreux - que tout le monde gagne sauf le contribuable. Ce truc se passe tous les jours et parfois pour des montants autrement plus carabinés. Et là, on se tait. La gabegie financière ne se trouve pas dans les points qui ne sont que des chiures de mouches sur la partie émergée de l'iceberg.
    C'est sûr qu'il ne faut pas accepter pareille dépense mais c'est sûr aussi qu'il ne faudrait pas accepter le reste. Exemple : Qui a rouspété quand les taxes sur le kg de déchet est passé de 1,30€ à 1,80€ en pas moins d'un an de la mise en place du nouveau système de récolte. Le peuple a diminué ses déchets par civisme et le politique a augmenté la taxe parce qu'il n'imaginait pas que le peuple allait suivre et ne s'attendait pas au manque à gagner pour mieux dépenser sur d'autres bêtises. Point ! Une bibliothèque de livres ne suffirait pas pour décrire ces conneries. Arrêtons de jouer les Don Quichotte et utilisons mieux nos voix au moment des élections, c'est là que ça se passe. Mais de législature en législature on conforte nos meneurs dans leurs turpitudes.

  • Merci, Maurice, pour ce commentaire que les visiteurs du site apprécieront, je pense...
    L'info correcte, relayée par différents médias, est celle-ci: le logo en tant que tel, a coûté 60.000 €. Il s'inscrit dans le cadre d'une étude d'ensemble de McKinsey, le coût d'ensemble étant de 537.000 €.
    En ce qui me concerne, j'adhère au principe d'un logo et, évidemment, les concepteurs doivent être rémunérés pour leur travail et leur créativité. Mais ici, je reste perplexe, sentiment exacerbé par la suite des infos: le site "Wallonia.be" n'appartient même pas à la Wallonie; et pourquoi "Wallonia", sans parce que "nia ka"? Pourquoi "angliciser" ? Le logo aurait pu symboliser les valeurs vraies de la Wallonie: notre sens de l'accueil, notre créativité, notre sens de la convivialité... Non, vraiment, le gouvernement wallon, quelles qu'en soient les partis qui le composent, montre ici une fois de plus son incapacité à gérer correctement la chose publique.

  • Bonjour

    Il faudrait créer une pétition, ou peut être en existe t il déjà une ?
    Parce que boycotter un logo, à part détourner les yeux quand on le croise, je ne vois pas très bien comment faire ?

    Beau billet d'humeur en tout cas et excellente idée l'appel à projets d'artistes !!!!

    (concernant l'épure, d'accord, j'ai quelques notions de graphisme et l'argumentation est bonne (j'ai vu la même ailleurs) mais au final je ne vois toujours pas ma chère Wallonie la dedans. Donc à mon sens c'est raté.)

  • Et Comment Bernard.. Si tu savais .....;

  • cette oeuvre nous coute une fortune pourquoi faire ???et en plus ils n ont même pas été foutus de voir que se sigle était déja occupé,,, par un flamand ,, a qui il vont devoir le racheté c est pour dire a quel genre d incompétents nous avons a faire

Les commentaires sont fermés.