"Le Bianchi Rallye, un non-événement très nuisible à Couvin"

couvin,bianchi

Le Bianchi Rallye ne passe ni inaperçu, ni inoui (au sens propre "sonore" du terme) à Couvin. Quand d'aucuns apprécient cet "événement spectaculaire et haut en couleurs", d'autres maudissent les pétarades des véhicules, les pollutions y compris sonores, les menaces pour la sécurité et les désagrément de toutes sortes. Le Débablaton, espace de parole libre du blog "Le Couvinois" (celui qui vous dit quoi), a reçu une réflexion, qu'il publie. Non pas pour une critique gratuite et facile, mais pour susciter, alimenter le débat. C'est l'esprit du Débablaton!

Anne Boulet:

"Un non-événement très nuisible à Couvin. Les frustrés d’un volant de compet’ se retrouvent pour un rallye de légendes ! Quelles légendes et pour qui ? Quelques buvaquis stationnés devant les nombreuses buvettes ! Tiens, seront-ils les alcootestés de ce soir ? Et vas-y que je te pétarade, échappements traficotés, crissements de pneus, accélérations dingues, dégagements de fumées et de gaz toxiques… passez à la pompe ! Des vieux machins horriblement polluants ont –ou prennent – tous les droits alors que nos véhicules sont verbalisés si leur échappement est accidentellement défectueux. Et les mobylettes aux échappements trafiqués de nos jeunes n’échappent pas non plus aux contrôles policiers. Bel exemple. Les lois ne s’appliquent donc pas à tous ! Et sur quel parcours : les « excepté circulation locale » notamment, donc des voiries que le citoyen couvinois ne peut pas habituellement emprunter, le Bianchi oui, sans problème. La proximité du barrage du Ry de Rome, réserve d’eau potable! Et les fous sur la RN 99 ou ailleurs dans Couvin et les villages… Puis ceux qui en viennent et se prennent pour des compétiteurs champions au risque de mettre en danger la vie des piétons et des automobilistes (c’est du vécu…) Un bruit insupportable dès le petit matin (repérages ?) et jusqu’à la nuit pour l’adrénaline de quelques fadas, non, non et non. Des perturbations autant pour les humains que la faune et les dégâts à la flore sont inacceptables. Sans compter les emmerdes pour les autochtones contraints de parcourir des kms en plus pour rentrer chez eux. Alors Messieurs, politiques et soi-disant pilotes, faites le bilan carbone de ce non-événement aux nuisances multiples. Puis laissez notre région, ses campagnes et ses bois à ceux qui y vivent et qui les respectent, à ceux aussi - et ils sont nombreux en ce bel été - souhaitent les visiter en toute quiétude et sécurité.

Anne Boulet"

 

Commentaires souhaités. Débattons, débablatons!

B. TH.

 

Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Le Débablaton(c), Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux, Sports 10 commentaires

Commentaires

  • A Couvin quoique l'on fasse il y aura toujours un couvinois pour critiquer Les ducasses ça fait du bruit les fanfares ça fait du bruit et aussi les méga soirée ça fait du bruit et des alcooliques qui repartent bourré ça dérange les discothèques ça nuit au couvinois depuis 20 ans le feu d'artifice du 21 juillet ça fait du bruit et c'est dangereux je crois que si on suit votre raisonnement il n'y a que ce qui est écolo qui est bon . faut arreter de critiquer a tous va juste un question Madame Boulet avez vous un jour dans votre vie fait quelque chose qui aurait permit de faire connaitre couvin au dela des limites de la ville ??? la est la question

  • A chacun sa passion, soit... Mais ces décibels pétaradantes dans "ma" nature agressent autant mes tripes que mes oreilles... et se faire dépasser alors que l'on roule dans une file qui respecte le 50km/h ?!? ...Petit détail sans importance, ce dépassement a eu lieu sur la route de Pesche où 3 priorités de droite ont été ignorées !

  • C'est vendredi soir en me promenant par hasard que j'ai pu lire un arrêté communal signalant que la circulation dans ma rue serait perturbée par le rallye... La moindre des choses serait que l'on soit prévenus individuellement par courrier et ce dans un délais raisonnable.

    Chacun sa passion certes mais il faut reconnaitre que ce loisir là génère particulièrement beaucoup de nuisances. Il y a aussi eu de gros abus des pilotes entre les étapes. Les limitations de vitesse sont valables pour tout le monde, même ceux qui possèdent un moteur sportif et un intérieur sécurisé. Me déplacant en deux roues, j'ai été ce samedi plusieurs fois mis en danger par les bolides des pilotes. Cette année rien d'autre à redire, mais il y a deux ans mon déménagement entre couvin et pesche relevait du parcours du combattant, les préposés aux carrefours déviés étants incapables de me donner un initéraire à suivre!!!

    Quand aux attaques personnelles contre madame Boulet, elles méritent qu'on s'y attarde malgré la pauvreté d'un tel argumentaire. Que l'on partage ou non ses idées politiques et que l'on apprécie ou non son caractère bien trempé, personne ne peux nier sans mauvaise fois son engagement sans cesse renouvellé pour sa commune et son rayonnement culturel.

  • Gros point noir de l'organisation, je confirme que les riverains, dont j'en suis, n'ont pas été prévenus que leur rue allait être bloquée. De même, aucune déviation n'a été organisée. Je pense que c'eut été un minimum.

  • Il est un fait certain que, membre engagé au sein du MR local, on ne puisse me soupçonner d'être un "écolo" à tout crain". Je suis personnellement engagé au PCDR de Couvin, et au CCCCC, et au SI , et à Terroir et Tourisme ... pour défendre et promouvoir un "écotourisme local, durable , vert, humain, relationnel". Selon ces critères, je suis assez d'accord avec l'analyse de madame Anne Boulet, et avec certains couvinois, qui dénoncent les nuisances sonores et l'empreinte écologique négative du "Bianchi". J'aime assez les "vieilles voitures" : le récent rallye organisé par l'OTC de Couvin me convenait mieux ! Plus calme, moins bruyant, plus convivial, plus humain !

  • Il s'agit bien de "faire bien vivre" le Centre de Couvin, avec des activités qui plaisent "au plus grand nombre" , et qui en même temps font réellement vivre socio-économiquement , notre secteur HORECA local. Je ne suis pas persuadé que le "Bianchi", tel qu’il est actuellement organisé , réponde vraiment à ces critères d'écotourissme local. On dirait que ce rallye tourne "en boucle fermée" , repliée sur elle-même, pour seulement quelques initiés et quelques privilégiés, sans vraiment prendre en compte les citoyens couvinois qui sont comme exclus de l'événement , comme s'ils n'en étaient pas dignes. Or, des passionnés de vieilles voitures , il y en a à Couvin, mais sans doute pas "comme ça" ! Dont acte !

  • Organiser des fêtes et des activités au "centre" de Couvin, certes oui , donc ! Mais pas n'importe quoi, n'importe comment et à n'importe quel prix. Or, organiser le "Bianchi" a un coût énorme en "heures supplémentaires" prestées par les policiers locaux, cela a un coût énorme en logistique et protections policières des circuits "spéciaux", et, finalement aussi un coût en désagréments pour les riverains. Si cela n'est même pas compensé par un retour correct sur "investissements" dans l’Horeca local , alors il faut que les organisateurs revoient leur copie , non ?

  • Monsieur Jimmy,

    Au sujet de votre commentaire « bianchi », vous ne vous prenez qu’à moi au lieu d’argumenter votre intérêt mais aussi celui de la collectivité pour cet « événement ». Combien d’habitants se sont sentis agressés ? Quel impact sur les nombreux touristes qui avaient choisi ce weekend pour visiter notre région, s’y attarder en gîtes ou chambres d’hôtes ? Reviendront-ils ? J’attends de vous au minimum une quantification juste et honnête des retombées économiques de cette journée pour la région. Ceci n’enlève en rien la nécessité de faire calculer le bilan carbone de l’activité et d’imposer par exemple aux organisateurs de compenser. Cela se pratique couramment de nos jours, par exemple auprès de jeunes qui bénéficient d’aide financière pour partir à l’étranger en avion.
    Votre anonymat est déplaisant. Vous ne me connaissez pas au point de m’attribuer une appartenance politicienne complètement obsolète. Vos informateurs sont plutôt dépassés ! Quant à supposer que je ne n’ai jamais rien fait pour ma commune et sa population, vous tombez plutôt mal.
    Décidemment nous ne jouons pas dans la même cour et n’avons vraiment pas les mêmes valeurs… J’en suis heureuse.

    Anne Boulet

  • Anne,
    C'est toute la différence entre agir efficacement sans faire de bruit ... et faire beaucoup de bruit pour rien...
    Le secteur socio-culturel couvinois sait ce qu'il te doit... Et mon appréciation n'a rien de "politique"....
    Bien à toi,
    José

  • Merci José,

    Sincèrement, je pense que tu as mis le dois sur la caractéristique de Anne, "agir efficacement sans faire de bruit", et je pense que ça dérange, quand on agit dans vouloir être sous les projecteurs. Afin que chacun comprenne bien l'ampleur des actions menées par Anne, je modifierai juste la suite de ton commentaire, et dirait LeS secteurS sociAUX et culturelS Couvinois et ALENTOURS ....

    J'ai hésité longtemps avant de poster mon commentaire, car ma première réaction était : avant de posté une réaction telle celle de monsieur Jimmy, je ferais moi même un inventaire des actions que j'ai faites pour argumenter mon commentaire. La méchanceté gratuite ne mérite pas qu'on réagisse

Les commentaires sont fermés.