Couvin: plutôt que se montrer chauvins, réagissons et positivons !

Bandeau Débablaton.jpg

N.B. Ceci est un billet d'humeur basé sur un  fait d'actualité

Lors de leur récente réunion, ce jeudi 29 août, les conseillers communaux de Couvin se sont offusqués. Une carte touristique présentant la grande forêt de Thiérache, de Sivry-Rance à Doische, ne mentionne Couvin qu'en tout petits caractères... Sivry, Rance, Chimay, Nismes, sont en caractères plus prononcés, gras et colorés, tandis que Couvin est mentionné au même niveau que Brûly-de-Pesche, Forges, Macon, Doische et de nombreuses autres localités: en caractères maigres et petits.

Pour les mandataires couvinois, c'est un scandale. La fierté de Couvin est atteinte. De là à penser que c'est un coup monté, voulu par quelque Chimacien, Chevrotin ou Viroinvalois, il n'y a qu'un pas...  Qui n'a d'ailleurs jamais été franchi!

Cette hypothèse de "coup monté" n'est pas impossible, mais Le Couvinois, le blog qui vous dit quoi, n'y croit pas trop. Cela voudrait dire qu'il y aurait un complot contre Couvin. Est-ce bien raisonnable de penser ainsi? Sur quelles bases et au nom de quoi?

Le Couvinois, le blog qui vous dit quoi en revendiquant sa pensée libre, se propose d'émettre une autre hypothèse suggérant à la fois le débat et, surtout, la réaction...

En effet, si un cartographe n'a pas cru bon de mentionner Couvin au titre égal de Chimay, Nismes, Sivry ou Rance, c'est que rien ne lui a sauté aux yeux, rien ne lui est venu à l'esprit, qui l'aurait amené à considérer Couvin au même titre de respect que les autres communes ou localités.

Le nom de Chimay est automatiquement associé à du positif: c'est la bière, le fromage, le château, la place rénovée correctement et vivante, ce sont des animations touristiques variées et agréables, susceptibles d'attirer l'extérieur et de renforcer les liens à l'intérieur... Bien sûr, Couvin a aussi une bière, la Super des Fagnes, mais allez donc savoir que c'est une bière "couvinoise", elle pourrait être spadoise, ce serait même plus logique, compte tenu de l'ambiguïté entre "Fagnes" et "Fagne"... Bien sûr, Couvin, à défaut de fromage de renom, a aussi ses spécialités gastronomiques, mais ne me dites pas que le terme "andouille" redore le blason de la cité des Pansards, même si la préparation y est d'une saveur exceptionnelle. Bien sûr, Couvin a une place rénovée, mais les jets d'eau n'y fonctionnent pas et l'immense espace central apparaît tristement vide, sans âme, sans vie. Et puis, la réputation de Couvin... Des gens qui ont difficile à s'entendre, dont on ne parle qu'en termes de projet de contournement contesté, de pompiers non-rétribués, de procès en tribunaux et vice-versa, de secrétaire communale écartée, de commandant des pompiers condamné, de mauvais fonctionnement, de caserne à la trou-à-rats et de construction qui ne commence pas, de nids-de-poules, de rien-ne-se-fait, de moi-je-suis-contre, et de on-a-déjà-essayé-et-ça-ne-va-pas, par-ci par là.

L'herbe n'est pas plus verte dans le pachi d'à côté. Alors, que les mandataires communaux de Couvin déplorent à l'unisson que le nom "Couvin" soit ainsi minimisé, au point de passer inaperçu sur une carte, c'est plus que bienvenu. Ce discrédit cartographique jeté sur Couvin n'est pas objectivement normal, tout sentiment mis à part. Et donc la réaction est légitime...
Mais cette expression que d'aucuns considèrent "chauvine" doit être accompagnée d'une autre réaction, plus dynamique, plus construite, plus positive: que tous, conseillers communaux en premiers, mais suivis et appuyés par toute une population, contribuent à montrer que Couvin est une cité aussi fière et aussi belle que les autres, qui mérite d'aussi gros caractères sur une carte. C'est un défi, qui nécessite d'autres efforts, d'autres réflexions et d'autres attitudes, et bien plus encore, qu'une simple et timide lamentation...

BERNARD THEIS 

N'hésitez pas à réagir à cette note, à faire part de votre avis, de votre réaction, de votre suggestion. C'est le but: susciter et alimenter le débat, dans le sens positif d'avancement pour tous. b.theis@swing.be.

 

 

Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Humeur, humour et grognes, Le Débablaton(c), Politique locale et régionale, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux 4 commentaires

Commentaires

  • C'est évident ... même qu'il y aurait un Conseiller communal de Couvin qui irait clamer que pour développer l'emploi dans le Couvinois, il suffit de boire de la trappiste de Chimay ...

    Allons, Couvin mérite tellement mieux !

  • Bonjour à toutes et tous, bonjour Bernard, je me permets une petite incursion en tant que directeur du Parc naturel Viroin-Hermeton, organisme porteur du projet de valorisation touristique de la forêt du Pays de Chimay dont il est question dans ta réflexion.
    L'explication est toute simple et la taille de police n'est certainement pas signe de dénégation de la Ville de Couvin... Lors de la mise en place du projet, des "villes" d'appui se sont montrées immédiatement intéressées et ont posé leurs candidatures respectives lors de notre tour des Collèges communaux : Chimay, Sivry-Rance et Nismes. Couvin n'a malheureusement pas réagi positivement dans les temps... Pour info, le statut de "Porte d'accès" a toutefois été octroyé, par la suite, à la ville. Toutes les infos sur ce projet peuvent être téléchargées sur le site www.pnvh.be ou par contact direct du chargé de projet, M. Corentin Levacq, à la Maison du Parc naturel (060/391790). Bonne journée !

  • Joël,
    Un grand merci pour cette explication.
    Mais le fait que Couvin n'ait pas spontanément répondu me semble confirmer mon hypothèse: on voit vraiment trop petit, à Couvin!
    Bernard

  • bonjour en toute objectivité je pense que couvin est quand même la ville la moins touristique de la région ,,de plus si les mandataires communaux n ont pas fait les démarches voulues ,,pourquoi s offusquez maintenant ,,,décidément c est comme le contournement,, ils auront toujours une longueur de retard

Les commentaires sont fermés.