• Grandeur Nature à Cul-des-Sarts: l'album photos

     

    Belle journée ensoleillée, vedettes anti-stars, gens contents d'être là. Bref, un beau week-end passé autour du Musée de la Vie Rurale des Brûlys, des Rièzes et des Sarts à Cul-des-Sarts.
    Plutôt que de longs discours, "Le Couvinois", celui qui vous dit quoi, vous propose quelques photos, dans un album que vous pouvez feuilleter en le sélectionnant ici à droite de votre écran ou en cliquant ici.

    Ce week-end bien sympathique témoignait du renouveau que les responsables et animatrices du Musée de Cul-des-Sarts veulent insuffler. Jusqu'ici, l'accès au Musée était trop sporadique. Le Musée va donc être ouvert plus régulièrement: tous les week-ends et les jours fériés, et tous les jours pendant les vacances scolaires, de 13 à 18h. La visite du Musée peut être combinée avec d'autres visites: tourbière, vivarium, arboretum, jardin de plantes médicinales...

    En pratique

    Musée de la Vie rurale des Brûlys, des Rièzes et des Sarts, rue de Rocroi, 3 (derrière l'église), 5660 Cul-des-Sarts. Tél 060/37 87 72. Mail to: museevierurale.cds@gmail.com

    B. TH.

     

     

    Lien permanent Catégories : Belles images, Couvin positif, Couvin: quoi de neuf?, Histoire et patrimoine, Vie associative, culture, arts 0 commentaire
  • Maintien de la ligne 132: le conseil communal de Viroinval adopte une motion

    Malgré tous les propos rassurants, de lourdes menaces pèsent sur la ligne ferroviaire 132 (Charleroi-Mariembourg-Couvin).

    D'une part, la réalisation du contournement autoroutier de Couvin suggèrera que l'on solutionne le problème du passage à niveau de Frasnes. Une trémie est prévue, qui garantirait alors le maintien du tronçon ferroviaire Mariembourg-Couvin (ou vice-versa). Mais certains pointent déjà le coût des travaux, soit 40 millions € et laissent entendre que, dans ces conditions, il serait préférable que la ligne 132 n'aille pas plus loin que Mariembourg.

    D'autre part, la SNCB réforme ses horaires. Entendez par là que des trains sont supprimés et que certains horaires annoncés ne seront plus compatibles avec les exigences de travail, de formation, d'école, des navetteurs. Mais la SNCB justifie: moins de trains, trajets plus longs en temps, mais moins de retards. Quel langage imprégné de fausseté! Résultats: on finira par dégoûter les voyageurs de prendre le train... Et donc, moins de trains, moins de clients, et donc, ligne moins rentable. A supprimer donc!

    Propos rassurants, écrivions-nous en début de note? Ne devrait-on pas parler de propos édulcorants, qui ont une belle saveur pour mieux faire passer une pilule fort amère?

    Face à cela, une pétition circule. Le Couvinois, le blog qui vous dit quoi, vous invite à la signer (lien ci-dessous pour un accès direct au site)

    Mais Le Couvinois souhaite aussi que les forces vives et politiques emboîtent le pas des citoyens et réagissent, eux aussi. Dans ce sens, saluons la position du conseil communal de Viroinval qui, en sa séance de ce mercredi 26 mars, a adopté une motion pour le maintien de la Ligne 132. En voici le texte.

    "Considérant que, le 14 décembre de cette année, la SNCB implémentera sur son réseau un nouveau plan de transport pour une durée de trois ans;
    Attendu qu’en collaboration avec le Gouverneur, la SNCB a présenté son plan aux forces vives de la Province de Namur, le lundi 24 mars 2014;
    Attendu qu’un horaire prévisionnel de la ligne 132 (Charleroi-Couvin) a circulé, et suscité de vives inquiétudes de la part des navetteurs;
    Attendu que la SNCB semble faire le choix de privilégier les gares de Berzée et Walcourt, au détriment des autres arrêts locaux;
    Considérant que l’usage du train constitue une solution de mobilité à favoriser pour nos villages;
    Attendu que l’étendue du service offert constitue l’un des garants d’une attractivité du chemin de fer comme moyen de transport;
    Considérant que ce plan, qui supprime de nombreuses dessertes locales, aura un impact sur de nombreux usagers de nos communes rurales;

    Considérant que l’horaire prévisionnel allonge les temps de correspondance pour de nombreux travailleurs ou étudiants qui se dirigent vers Mons, Namur, Bruxelles;
    Attendu que ce même horaire ne permettra plus aux habitants des villages d’utiliser la ligne 132 pour accéder aux établissements dispensant des cours du soir (dernier retour possible à 17h42) ou des formations organisées par le Forem à Charleroi;
    Considérant l’importance de la gare de Couvin, véritable lien de mobilité aux confins du Sud-Namurois pour des centaines d’utilisateurs, travailleurs et étudiants de la région couvinoise;
    Considérant que, dans une perspective de développement durable, la SNCB doit développer un service public où les usagers sont égaux quels que soient la gare et le train qu’ils empruntent;
    Considérant que la Commune de Viroinval, entité rurale, est concernée par ce nouveau plan de transport,

    A l’unanimité, le Conseil communal de Viroinval:

    -Plaide pour le réexamen du plan de transport 2014-2017, notamment en ce qui concerne la ligne 132;
    -Sollicite la mise en place d’une concertation entre la SNCB, les communes concernées par la ligne 132 et les usagers;
    - Sollicite le réexamen et le maintien des dessertes locales de la ligne 132;
    - Plaide pour le maintien de la gare de Couvin, gare terminus de la ligne 132.

    La présente motion est adressée à:

    -Monsieur Jean-Pascal LABILLE, Ministre des Entreprises publiques et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes;
    -Monsieur Philippe HENRY, Ministre Wallon de la Mobilité;
    -Monsieur Jo CORNU, Administrateur délégué de la SNCB;
    -Monsieur Jean-Claude FONTINOY, Président de la SNCB-Holding 
    -Monsieur Guy BEMELMANS, Directeur du district Sud-Ouest de la SNCB."

    Voilà donc une initiative salutaire de la part de la commune de Viroinval. Et dès lors, se pose la question: le Conseil communal de Couvin, qui se réunit ce vendredi soir 28 mars, adoptera-t-il une attitude semblable pour le salut de ces citoyens?

    BERNARD THEIS

    Signez la pétition!

    https://www.lapetition.be/en-ligne/Pour-que-les-horaires-de-la-ligne-132-tiennent-en-compte-des-arrets-aux-villages-14292.html

     

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Arrondissement de Philippeville, Couvin: quoi de neuf?, Economique, social, Politique locale et régionale, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux 1 commentaire
  • "Grandeur Nature" ce week-end à Cul-des-Sarts: le plein de diversité autour du Musée de la Vie Rurale

    La présence active des équipes radio et TV de la RTBF et de Vivacité, ce week-end, va contribuer à l'intention louable des responsables touristiques couvinois: redonner vie au sympathique Musée de la Vie Rurale des Brûlys, des Rièzes et des Sarts, situé à Cul-des-Sarts.

    C'est donc une nouvelle saison qui commence, et un nouvel avenir qui se profile, pour le Musée de la Vie Rurale de Cul-des-Sarts. Car l'ancienne école au toit de chaume, propriété de feu le Dr Georges André qui avait tenu à en faire un lieu de mémoire et de partage de la vie rurale de sa chère contrée, n'était jusqu'ici accessible que de manière sporadique pendant quelques trop rares week-ends de l'année. Cette fois, comme l'ont confié Maryse Bourlard, responsable au sein de l'Office du Tourisme, et Myriam Lanckmans, animatrice attachée au Musée, il s'agit d'aller plus loin et valoriser tant le Musée que son environnement. De quoi, facilement, faire passer une agréable journée à tous ceux qui chercheront un bon prétexte à découvrir une des plus belles régions du pays, si pas la plus belle du monde!

    Et donc, ce week-end, c'est avec la complicité de la RTBf et d'acteurs locaux et régionaux que le Musée et ses environs vont grouiller de vie. Au programme: émissions, informations, visites, chantiers, ateliers et animations. Voyons cela dans les détails.

    Le programme

    Ce vendredi 28 mars sera centré autour de l'émission "Utopia", en direct sur La Une radio depuis le chapiteau culdessartois, de 15h à 16h. Yasmine Boudaka recevra un invité de marque: Riccardo Petrella, choisi parce que l'émission sera surtout axée sur l'eau. L'auditoire comprendra notammlent une classe scolaire de Chimay, des enfants de l'école communale de Cul-des-Sarts, des seniors, ainsi que les animateurs/trices et responsables des ateliers/chantiers du week-end.

    Ce samedi 29 mars, ce sera "Cul-des-Sarts Grandeur Nature", avec pour Vivacité, Adrien Joveneau aux manettes. Adrien connaît la région, il y est venu au moins à trois reprises: une première fois le 7/7/7, lors  du Beau Vélo de Ravel à l'occasion de l'inauguration de l'éolienne de Boussu-en-Fagne, une fois à Viroinval et une seconde fois en terre couvinoise, en 2009 aux Grottes de Neptune pour Grandeur Nature.
    Un public nombreux est attendu, dès 11h. Les 100 premiers arrivés auront droit à un t-shirt gratuit et au repas de midi. C'est à ce moment (11h-11h30) que les inscriptions seront enregistrées pour les chantiers et ateliers (explications ci-dessous). L'info suivra, au cours d'un briefing préparatoire de 11h30 à 12h. Et dès 13h, jusque 16, action: ateliers, chantiers, manches retroussées. La journée se terminera en apothéose avec les concerts de Saule et de William Dunker. L'émission radio, en direct, sera audible sur Vivacité de 15h à 17h, mais les auditeurs auront été mis en haleine dès 6h par des "inserts". Sachez enfin que cette journée axée sur la biodiversité sera parrainée par Eric Boschman, grand amateur de vins et de... cigares!

    Dimanche 30 mars, Cul-des-Sarts sera encore présent sur la RTBF, en télé sur La Une, à 12h20. Caroline Veyt présentera le magazine d'une durée de 26 minutes. Le Musée et ses environs resteront bien vivants avec la poursuite des chantiers et ateliers et des animations, présentation et stands sous le chapiteau: marché artisanal, stand de Greenpeace, Natagora, Cercles des Naturalistes de Belgique, attractions touristiques, etc. Comme activité particulière, soulignons le petit déjeuner sur réservation, et la balade contée accessible à toutes et tous (poussettes itou), d'une longueur de 4-5 km. Cool!

    Les ateliers et chantiers

    Les organisatrices ont réuni un beau panel de personnalités et spécialistes, tant pour le débat Utopia que pour les ateliers et chantiers.

    Chantiers de 13 à 16h (samedi)

    Chantier 1. Sentier éco-pédagogique et lavoir: remise en état, réhabilitation du sentier (3,5 km), placement de nichoirs personnalisés, aménagement de zones mellifères, nettoyage et embellissement du lavoir. Animateurs et partenaires: Syndicat d'Initiative des Rièzes et des Sarts (Jean-François Brihaye et Eddy de Scrijver), Natagora (Erik Damman, Robert Schreiber), PCDN-Plan Maya (Cindy Brosius, éco-conseillère communale).

    Chantier 2. L'arboretum. Greffage, taille, écussonnage, plantation d'espèce indigène à redécouvrir (le néflier, par exemple). Avec Philippe Plouvier, arboriculteur.

    Chantier 3. La tourbière. C'est une réserve naturelle gérée par les Cercles des Naturalistes de Belgique. Aménagement des berges marécageuses, plantation de végétation semi-aquatique, gestion du vivarium et de ses batraciens. Avec le DNF (Olivier Caudron et Philippe Nivelle), Cercles des Naturalistes de Belgique (Sébastien Carbonnelle).

    Chantier 4: le jardin du Musée. Création d'un potager à l'ancienne et d'un carré de plantes médicinales, plantation de plantes mellifères, placement d'un hôtel à insectes. Avec Thierry Dewitte et Marc Chavet (Albatros).

    Ateliers de 13 à 16h (samedi)

    Hôtel à insectes: aménagement, pose et remplissage. Avec les animatrices du Musée.

    Nichoirs: construction, pose, entretien. Avec Erik Damman (Natagora).

    Arbres: greffage, écussonnage, avec Philippe Plouvier.

    La saison 2014 du Musée

    D'avril à la Toussaint, le Musée de la Vie Rurale des Brûlys, des Rièzes et des Sarts est ouvert pendant toutes les vacances scolaires et les jours fériés, de 13h30 à 18h. En-dehors des vacances scolaires, il est accessible le week-end.

    En pratique

    Réservations, contacts: Musée de la Vie Rurale des Brûlys, des Rièzes et des Sarts, 3 rue de Rocroi, 5660 Cul-des-Sarts (derrière l'église). tél. +32 (0)60 37 87 72. Mail museevierurale.cds@gmail.com, site www.museecds.com, contact direct 0471 66 35 99 (Myriam Lanckmans).

    BERNARD THEIS

     

     

     

    Lien permanent Catégories : A l'agenda, Couvin: quoi de neuf?, Histoire et patrimoine, Vie associative, culture, arts 1 commentaire