• Viroinval: conseil communal ce vendredi à Nismes

    Le Conseil communal de Viroinval se réunit ce vendredi 29 août à 19h30 au château Licot de Nismes.
    En entrée de séance, Pierre Gilles, directeur du Centre culturel régional Action Sud, présentera le rapport d'activités 2013 et évoquera les perspectives d'avenir, compte tenu que les Centres culturels doivent adopter de nouveaux contrats-programmes avec les autorités communautaires, sur base d'un décret promulgué tout récemment.

    Autre présentation: le projet de nouvelle infrastructure sportive pour le football de Nismes.

    Une troisième présentation suivra, relative au projet de construction d'une crèche dans le cadre du Plan Cigogne 3.

    L'ordre du jour proprement dit de ce Conseil annonce notamment les points suivants.

    -Remplacement d'un représentant aux assemblées générales de l'asbl "Refuge de Beaussart";

    -Acquisitions diverses;

    -Approbation des comptes 2013 et liquidation de la subvention 2014 de Plate Forme Jeunesse;

    -A huis clos: désignations, notamment dans l'enseignement.

    B. TH.

    Lien permanent Catégories : A l'agenda, Politique locale et régionale, Viroinval 0 commentaire
  • Couvin: au conseil communal de ce jeudi

    Le conseil communal de Couvin se réunit en séance publique ce jeudi 21 août à 19h30 à l'Hôtel de Ville, Grand'Place.

    Une étudiante présentera le projet "Eté Solidaire 2014". Après l'approbation des PV des dernières séances, les points de l'ordre du jour seront examinés successivement.

    Il sera notamment question, au chapitre des finances, d'une augmentation du capital de l'association hospitalière du sud-Hainaut et du sud-Namurois, intercommunale qui gère principalement le Centre de  Santé des Fagnes à Chimay. Le service d'incendie n'est pas oublié dans ce chapitre: un avis est attendu du conseil concernant la répartition des frais du service entre Couvin et les autres communes protégées par les pompiers couvinois. Une proposition de dotation communale à la zone de secours Dinaphi devrait également être faite.

    Au chapitre des travaux, on évoque la création d'une maison d'accueil de la petite enfance à Mariembourg, un auteur de projet doit être désigné à cette fin. Par ailleurs, un contrat de consultance devrait être conclu avec l'Université de Namur relatif à l'aménagement scénographique du site historique de Brûly-de-Pesche.

    Diverses acquisitions sont à décider. En matière de patrimoine, Couvin compte se séparer de deux bâtiments communaux à la rue de la Foulerie. La désaffection du presbytère de Boussu-en-Fagne est également au programme.

    B. TH.

    Lien permanent Catégories : A l'agenda, Couvin: quoi de neuf?, Politique locale et régionale 0 commentaire
  • Couvin: le contournement, un carnage nécessaire ?

    (nb. Ceci est un billet d'humeur  et de réflexion inspiré des réseaux sociaux)

    C'est assez régulier: sur les réseaux sociaux, et sur un en particulier, des réflexions naissent assez librement. Ici, certains s'étonnent et s'émeuvent du "carnage" provoqués par les travaux en cours du contournement de Couvin, photos à l'appui. Il est vrai que c'est assez spectaculaire et le spectacle est encore plus marquant (désolant?) au regard des photos aériennes.

    Le débat s'installe donc sur les réseaux sociaux, meublé par des conceptions diverses, certaines apparaissant comme des clichés faciles... Un mal nécessaire pour un mieux après... On ne pouvait pas prévoir un tel carnage... Si on te l'avais dit, tu aurais accepté?...Si tu habitais le centre de Couvin, tu ne dirais pas ça... Etc. Entre regrets fondés et espoirs infondés, où est la sagesse?

    "Le Couvinois", le blog qui vous dit quoi, donne son avis.

    On confond trop souvent la nécessité -que je considère incontestable au seul regard de la sécurité-d'un contournement de Couvin et les travaux en cours, tels qu'ils nous ont été imposés. Et donc, tels qu'ils ont été imposés aux Couvinois... J'observe que, depuis que les travaux se sont présentés destructeurs aux yeux de nombre de Couvinois, ceux-ci se disent "Ah, si on avait su..." Trop tard, les bulldozers n'iront pas en marche arrière!
    L'aventure malheureuse de ce contournement a commencé en 1973. Cette année-là existait un projet déjà étudié de contournement par l'Ouest de Couvin. Les villages de l'Ouest de Couvin (notamment de la vallée du Viroin) ont souhaité que l'on n'oublie pas l'ouest... Et à l'ouest, justement, ils étaient plus fort et ils ont trouvé à Couvin des alliés particulièrement zélés, de bons petits porte-parole, porte-maroquins et autres petits soldats attachés à leur succès électoraux.
    J'ose espérer que ce contournement apportera les effets escomptés quant à la sécurité des citoyens et particulièrement des "usagers faibles" (piétons en premier). Mais le contournement n'empêchera pas les voitures, et encore des camions, de passer par Couvin. Il faudra d'autres aménagements...
    On nous prédit un avenir socio-économique beaucoup plus serein grâce à ce contournement. Cela reste à voir. Il faut pour cela qu'émerge un dynamisme novateur et, hélas, le nombre de commerces déjà disparus ou en voie de l'être ne va pas dans ce sens. Et, paradoxe, le contournement de Couvin va aussi permettre à de nombreux routiers (tous gabarits et véhicules confondus) d'éviter Couvin... Dites-moi, sur ces bases, comment Couvin peut s'en sortir ?

    BERNARD THEIS

    N'hésitez pas à commenter cette note! Alimentez le débat! Proposez des réponses aux questions! 

    Lien permanent Catégories : Couvin positif, Couvin: quoi de neuf?, Humeur, humour et grognes, Le Débablaton(c) 8 commentaires