Pénuries d'électricité: voilà pourquoi le sud-ouest de l'Entre-Sambre et Meuse n'est pas concerné

Les communes  de Chimay, Momignies et quelques villages du sud et de l'ouest de l'entité de Couvin n'ont rien à craindre de l'hiver. Leurs habitants verront clair, ils auront chaud et pourront continuer à regarder la télé ou écouter la chaîne stéréo en toute quiétude. Les coupures volontaires de courant, issues d'une  pénurie d'électricité ne seront pas pour eux.

Les communes de Chimay, Momignies et une partie de l'entité de Couvin ne seront pas concernées par les (éventuels) délestages issus d'une pénurie d'électricité. Pas de black-out donc. Pourquoi? Tout simplement parce que ces lieux ont le privilège -puisqu'ici, c'en est un- d'être alimentés en électricité par le réseau français. Et les Français ne sont pas concernés par cette menace. Pourquoi? Tout simplement parce que le problème de l'électricité n'a pas été mal géré.

"Le Couvinois", le  blog qui vous dit quoi que vous êtes en train de consulter là présentement, est d'avis que l'électricité a été mal gérée dans notre pays. Entre les partisans inconditionnels du tout-nucléaire et les partisans non moins inconditionnels du tout-énergies renouvelables, le déclic ne s'est pas fait, le courant n'est pas passé. Décidant la sortie (justifiée selon Le Couvinois) du nucléaire, nos dirigeants auraient du prévoir de quoi le remplacer et mettre en œuvre activement et sans toutes ces tergiversations, et avec mesure, discernement et réflexion, un programme de dispositifs d'énergies alternatives. L'éolien peut-être, tenant compte des caractéristiques, notamment paysagères, des régions convoitées; la biomasse, hautement plausible dans les zones rurales; les initiatives originales, audacieuses et efficaces, telles celles lancées par Fernand Platbrood à Cul-des-Sarts.

En attendant, voilà où on est... Encore bien que Chimay, Momignies et (une partie de) Couvin sont proches de la France.

Un article paru dans L'Avenir résume et détaille bien cette situation. En voici le lien: http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20140903_00523135

BERNARD THEIS

Lien permanent Catégories : Botte du Hainaut, Couvin: quoi de neuf?, Dans la presse ou à la télé, Politique locale et régionale, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux 2 commentaires

Commentaires

  • Ils ont l'électricité à Rièzes, L'Escaillière et Cul-des-Sart ?
    Hé hé !
    Salut Bernard, toujours content de te lire.

  • Et nous, ne sommes-nous pas proche de Chooz ou de la France? Pourquoi ne sommes nous pas non plus alimentés par la France? Et pourquoi la Flandre est-elle majoritairement épargnée par les menaces de coupures au dépend de la Wallonie et sur d'obscures critères? Il y a deux catégories de citoyens en Belgique, il me semble. Et une absence de réaction des politiques Wallons.

Les commentaires sont fermés.