Bientôt la rentrée, faire face aux dangers: une conférence-débat ce mardi à Couvin

La rentrée des classes se prépare activement... Pour les parents, les enseignants et les enfants, cette période est synonyme de remise en ordre, d'achats de crayons, de cartables, d'angoisse ma non troppo... A côté de toutes ces contraintes matérielles, d'autres préoccupations peuvent venir ternir la sérénité d'une rentrée.
Au cours des dernières années, le harcèlement à  l'école est devenu une de ces préoccupations sérieuse.
Le CIAC vous invite à en savoir plus. Rendez-vous ce mardi à la salle du Centre culturel (Grand-Place).

Le harcèlement est une situation contre laquelle les parents, mais aussi les professionnels (enseignants, personnel d'encadrement des élèves) se sentent bien souvent démunis. Or, les conséquences psychologiques, sociales et scolaires peuvent s'avérer graves, voire dramatiques.

C'est pour apporter un éclairage éprouvé et riche de compétences que l'A.M.O. le CIAC, en collaboration avec l'Université de Mons et la Fondation Chimay-Wartoise, organise une conférence-débat sur le thème "Harcèlement, violence, exclusion... à l'école". Bruno Humbeeck, chercheur à l'Université de Mons et spécialiste réputé de la problématique, expliquera comment identifier le phénomène, le comprendre et y apporter des pistes de solutions. Il relatera et partagera l'expérience-pilote menée dans différents établissements scolaires notamment de la région.

Cette conférence-débat est publique et gratuite. Tout particulièrement, elle intéressera les enseignants, les directeurs d'écoles fondamentales ou secondaires, les parents et leurs associations représentatives, les services sociaux.

Plus d'info auprès du CIAC, Pascale Leclercq, 060 34 48 84, Pascale@amo-ciac.be, site web www.amo-ciac.be

En bref

"Harcèlement, violence, exclusion... à l'école". Conférence-débat animée par Bruno Humbeeck. Ce mardi 25 août de 10 à 12 h, salle du Centre culturel, Grand-place.

 

 

Lien permanent Catégories : Couvin positif, Couvin: quoi de neuf?, Justes causes et bonnes solidarités 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.