Couvin: accueil d'une quarantaine de familles de candidats-réfugiés en 2016 ?

On en parle beaucoup ces derniers jours, les internautes se déchaînent (trop?)volontiers sur les réseaux sociaux, mais rien n'est encore fait. Le conditionnel est donc de mise: une quarantaine de familles de candidats-réfugiés pourraient être hébergées dans l'ancien internat des filles, Dessus la Ville, à Couvin.

Ce jeudi 26 novembre, le bourgmestre a fait une déclaration, sans ouvrir le débat, de manière à répondre autant que possible aux interrogations de la population, interrogations autant manifestées au café du commerce que sur les réseaux sociaux, ce qui revient, hélas, parfois au même...
Qu'en est-il?

"Je vais donner une information pas complète et pas certaine", a annoncé d'emblée le bourgmestre de Couvin Raymond Douniaux, à l'entame du conseil communal de ce jeudi. Et celui-ci de relater le déroulement des contacts et rencontres des dernières semaines.
Le bâtiment de l'ancien internat des filles, situé Dessus la Ville à Couvin, est inoccupé depuis plusieurs mois et la Fédération Wallonie-Bruxelles, par l'intermédiaire du "Fonds des Bâtiments Scolaires", n'a jamais caché son intention de s'en défaire. C'est dans ce contexte qu'il y a plusieurs mois déjà, des membres du Collège communal Couvinois ont rencontré les promoteurs d'une société du nord du pays, qui manifestaient l'intention de racheter ce bâtiment pour y aménager des résidences-services pour personnes  âgées.
Le 12 novembre, l'échevin de l'économie, le président du CPAS et le bourgmestre ont rencontré ces promoteurs. Leur intention est identique, mais ils n'ont pas caché que, dans l'attente de l'aboutissement de toutes les démarches administratives préalables à l'ouverture des résidences, et pour alléger les charges de leur investissement,  ils se verraient bien proposer à l'état fédéral d'accueillir des candidats-réfugiés.
Le bourgmestre a souligné que ces promoteurs n'étaient même pas obligés de transmettre cette information aux autorités communales. Sur ces contacts entre la FWB et un propriétaire privé, la Commune n'aura rien à dire...
Sur base de renseignements pris au bon endroit, il a été confirmé aux autorités communales qu'un dossier avait bien été entré à Fedasil.
Quelque 40 familles pourraient être accueillies, les premières arriveraient dans le courant de l'année 2016. Mais "il y a beaucoup de Si", a conclu le bourgmestre, qui s'est promis de se renseigner sur les modalités d'accueil.

Position

En attendant, la rumeur de l'ouverture prochaine d'un centre d'accueil pour candidats réfugiés a suscité de nombreux commentaires  sur les réseaux sociaux, internationaux et locaux. La teneur de ces commentaires n'est pas en l'honneur de la population de Couvin, qui se montre en général plus accueillante et plus ouverte. Les propos racistes, haineux, xénophobes, les refus systématiques et les appels au rejet, parfois même violents, sont trop facilement postés sur ces sites. Heureusement, certains propos plus réfléchis et plus "humanistes" se distinguent dans ce laid et triste lot.
"Le Couvinois" prend clairement position. Ces propos haineux ne peuvent avoir de place honorable dans les conversations. Des personnes en souffrance quittent des régions en guerre et il est de notre devoir, nous, populations en paix bénéficiant d'un niveau de vie appréciable, de montrer une solidarité et une empathie d'êtres humains face à la demande en détresse d'êtres humains.
C'est dans ce sens que "Le Couvinois" informe qu'un groupe est en formation pour un (éventuel) accueil digne et humain de ces migrants. Les personnes intéressées peuvent se manifester via ce blog.

Commentaires possibles, mais...

Il est possible pour toute personne de commenter cet article et "Le Couvinois" vous invite à le faire. En toute transparence, les commentaires sont filtrés et ne seront publiés qu'après validation par le blogueur. Celui-ci ne prendra pas position sur les opinions mais sera intransigeant sur la manière dont elles sont formulées. Inutile de dire que les allusions et déclarations teintées de xénophobie, de racisme, de haine, les commentaires incompréhensibles par méconnaissance de la langue française, ne seront pas publiés. Les fautes  d'orthographe ne seront pas un critère d'exclusion, mais elles seront corrigées, ne serait-ce que partiellement, avant publication.
De même, toutes les idées reçues et les arguments faciles n'auront pas leur place sur ce blog. Il sont nombreux, les sites et blogs qui les acceptent sans aucun filtre. Ce ne sera pas le cas ici.

BERNARD THEIS

 

Lien permanent Catégories : Couvin positif, Couvin: quoi de neuf?, Economique, social, Humeur, humour et grognes, Politique locale et régionale, Vie associative, culture, arts 8 commentaires

Commentaires

  • j'espère que les haineux n'aurons pas leur place ici...

  • Ces personnes se sauvent de chez eux ce n'est pas de gaité de cœur. Ils s'éloignent des terreur de la guerre. J'en connais déjà qui est ici depuis un long moment, il travaille, il est assujettit à la T.V.A. et possède son inscription sous un registre de commerce. Il travaille de ses mains par tous les temps. Les Chômeurs de Belgique pouvaient faire de même.

  • Ce sont des humains que l'on ne peut pas regarder mourir. C'est normal de les accueillir si nous avons des locaux non habités. Cessons d'avoir peur, la peur engendre la haine. Nous devons prendre cela comme une richesse d'accueillir chez nous ces gens , allons vers eux, je fais appel à tout couvinois de bonne volonté, groupements artistiques et autres afin de donner un peu de notre temps pour ces gens, les encadrer et les aimer, Nous avons tous une responsabilité dans leur éducation à venir et tous nous en sortirons plus riches et heureux. ça ne peux apporter que du bon à Couvin si chacun y met du sien.

  • Quand va t'on comprendre que nos pays, pour lesquels il manque déjà des milliards pour maintenir un semblant de fonctionnement normal, mis à part les immenses tonneaux de vin engloutis dans les poches de nos politiciens qui tirent les cordes de ce fonctionnement mafioso, ceux pour qui nous avons voté, leur donnant un blanc seing pour nous vider nos économies ...au nom de la DEMOCRATIE et de la grandeur d'âme.

    Sommes nous en mesure d'accueillir toute la misère du monde, accompagnée des pays dans lesquels il ne se passe rien, d'accepter que parmi tous ces gens bien gentils se trouve un bon pourcentage de terroristes ayant passeport valable volé dans les municipalités de leur pays ?
    MANQUE DE MOYENS...donnons 500 milliards chaque jour et il en sera toujours de même, chacun de ces gros se servant largement au passage (voir ce que nous coûte le parlement européen qui ne sert qu'à engraisser ces rats d'égout.

    Et nos vieilles personnes qui ont travaillé et cotisé durant toute leur vie ? Peut être ont elles quelques chambres à offrir gracieusement à ces gens dans le "besoin" provisoirement définitif ?
    Qui va payer les soins de santé, le Cpas, le chauffage, l'eau, les loyers et le danger ?
    Nous laissera t'on quelques chambres libres pour nous dans les homes avec nombre de policiers empêchant de nous égorger pour nous voler nos langes ou notre tv viellotte.
    Pauvres de nous ! LAXISME, LAXISME, MAIS NOUS SOMMES À UN POINT DE NON RETOUR....il est trop tard de mettre sa main à son c...quand on a ch..

    chot.norbert@gmail. com 0495 428009 ouvert à toute discussion.

  • En toute transparence, j'ai laissé publier ce commentaire. Ce n'est pas pour cela que "Le Couvinois" est d'accord avec. Je demandais qu'on évite les idées reçues. Ce message en est truffé. Il y a des phrases tellement usitées qu'on pourrait éviter de les utiliser, comme "On ne peut pas accueillir toute la misère du monde". Quelle profondeur de réflexion, quel courage, quelle audace de reprendre une telle phrase! Et aussi "Et nos vieilles personnes qui ont côtisé toute leur vie?" Qu'est-ce que cela a à voir dans l'histoire.
    Bref, les lecteurs apprécieront, ce blog est aussi un lieu de débat.

  • Monsieur, j'ai lu votre article ainsi que vos nombreuses réactions sur les médias sociaux. En grande partie, je partage votre avis. Ce profond humanisme vous honore. Par contre, si je peux me permettre, ce n'est pas en tentant de culpabiliser les gens et encore moins en tentant de les rabaisser que vous parviendrez à faire évoluer leur point de vue. Il faudra user de psychologie et de pédagogie! Ce n'est pas en pointant leurs fautes d'orthographe que vous y parviendrez! La condescendance ne mène à rien, le dialogue, l'écoute, par contre! Je termine avec ceci: les commentaires basés sur de l'information erronée sont profondément agaçants, mais si vous empêchez les gens de les exprimer, vous ne ferez que remuer encore plus "cette frustration" qu'ils ont en eux!

  • Je suis partante pour participer à l'accueil de nos nouveaux voisins et partager les projets, espoirs et actions du groupe évoqué par Bernard.

  • Qui n'a jamais rêvé de changer le monde, de le transformer en un monde de paix et d'amour? L'occasion s'offre à nous, chez nous, soyons fières d'être "Couvinois"

Les commentaires sont fermés.