- Page 2

  • Pesche, Journées du Patrimoine, 8 et 9 septembre 2012: la vidéo

    Les Journées du Patrimoine, coordonnées par le Centre Culturel Christian Colle en partenariat avec le Comité des fêtes de Pesche, ont connu un joli succès. L'organisation de ces Journées faisait l'objet du stage et du travail de fin de formation en agent touristique d'Amandine Lambotte, supervisée par Véronique Herbert, animatrice au Centre Culturel. Un duo de choc, qui a su s'entourer d'amis et d'habitants du village, pour une organisation sans faille servie par un généreux soleil.

    B. TH.

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Histoire et patrimoine, Vie associative, culture, arts 0 commentaire
  • Un vin spécialement conçu pour les Couvinois...

    château Pansard0001 - Copie.jpgCe mercredi 5 septembre, c'était la grande fête de Couvin, celle-là même qui se termine traditionnellement par la Danse des Sept Sauts.

    Qui dit fête dit foire. Et comme il faisait grand soleil, pas de raison de rester chez soi à surfer bêtement sur internet. En route donc, pour se comporter en bon Couvinois ou assimilé: acheter sa tresse d'ail du Tarn ou d'Arleux, croquer un paquet de Carabouyas et profiter des 10% de ristourne des bons commerçants du coin, histoire de ranger un peu de variété dans sa garde-robe.

    Et puis tout doucement, au rythme de la foule qui se pressait entre les échoppes, ce fut l'heure de l'apéro et du dîner...

    Et voilà t-y pas qu'on se retrouve en train de boire du château Pansard. Ce n'est pas possible, "ils" l'ont fait exprès, sans doute en quête d'absolu et sachant que les Couvinois portent fièrement ce surnom, garant de leur convivialité et de leur amour de la bonne chère. Et en plus, l'étiquette évoque l'ancien Hôtel Gouttier (ex-siège des Usines St-Roch)!

    Ce côtes de Provence AOC, rosé gouleyant, bien frais, se laisse descendre sans trop de difficultés mais beaucoup de plaisir. On en reprendrait volontiers... Alors, on se prendrait à rêver que ce breuvage puisse avoir été élevé sur les côteaux de la roche Albéric. Et pourquoi pas, à l'heure où le commerce périclite, comme Le Couvinois vous l'à déjà dit précédemment, puisque c'est  le blog qui vous dit quoi ?

    Et c'est d'autant plus vrai que l'on sait que du vin a déjà été fabriqué dans la région. Les micro-climats, surtout ceux des tiennes au sol fertile et bien exposé au sud, garantissent un ensoleillement correct, susceptible d'accueillir les plus nobles cépages. On trouve aussi dans la région quelques noms de lieux-dits qui rappellent une présence de vignes dans nos contrées: "Terre al'vigne", par exemple. Enfin, gardons à l'esprit -tant qu'il n'est trop imbibé!- qu'à Olloy-sur-Viroin, il y a une vigne, bien exposée; modeste, elle ne s'étend que sur quelques ares. Jadis, le produit de cette vigne était commercialisé sous le nom de la "Cuvée Croix Joli Coeur". Elle appartient aujourd'hui à un professeur de chimie retraité, un brave homme qui produit du vin que quelques rares initiés connaissent, un breuvage qui se décline en quelques centaines de bouteilles réservées à des fins associatives ou des oeuvres philanthropiques. Signalons toutefois que c'est ce raisin qui a permis la création de "La Vigneronne", une... bière fagnarde. De quoi amener encore un peu d'eau au moulin (rouge) de la famille Lauvaux.

    Dans un registre semblable mais plus lointain, on détient la preuve que Couvin pourraît être ou redevenir une vraie marque de fabrique: dans le sud de la France, il existe un vin appelé "Mas de Couvin". Je ne l'ai jamais goûté mais j'espère bien combler cette grave lacune un jour.

    BERNARD THEIS

     

    Lien permanent Catégories : Gens d'ici et d'ailleurs, Humeur, humour et grognes, Vie associative, culture, arts 1 commentaire
  • Christian "Laverdure" Marin est décédé

    On vient d'apprendre le décès à 83 ans de Christian Marin, qui était mieux connu à l'écran sous le nom de Laverdure dans "Les Chevaliers du Ciel". Son air comique, ses répliques incisives furent aussi très remarquées dans "Le Gendarme de St-Tropez", aux côtés de Louis de Funès, pour ne citer que lui.

    Acteur-aviateur dans "Les Chevaliers du Ciel", Christian Marin était venu dans notre région, à Florennes, où le réalisateur avait pu profiter des installations de ce qui est aujourd'hui la Base  J. Offenberg. Dans ce cadre, le 15 juin 2007, Christian Marin était revenu à Florennes. Avec une certaine émotion, il avait revu certains endroits de tournage. Il avait même été invité à revêtir l'uniforme militaire. Il s'était plié de bonne grâce à toute ces demandes, et signé bon nombre d'autographes.

    Ci-dessous: un lien pour l'article publié sur le siite Sudinfo.

    Un petit montage photo sur base des clichés pris à l'occasion de sa visiute à Florennes en juin 2007.

    BERNARD THEIS

    http://www.sudinfo.be/515629/article/culture/cinema/2012-09-05/christian-marin-mort-d’un-“gendarme-de-saint-tropez

    Christian Marin 15juin 2007 montage.jpg

    (photos Bernard Theis)

    Lien permanent Catégories : Arrondissement de Philippeville, Gens d'ici et d'ailleurs 0 commentaire