- Page 4

  • Hierges: le château ouvert au public cet été

    Hierges château et village 23 août 2009 005.JPGCe sont nos confrères du quotidien "L'Ardennais" qui l'annoncent. Le beau château de Hierges sera ouvert cet été. Il était resté fermé au public l'an passé, un problème de fermeture des grilles à l'issue des visites ayant suscité l'ire du propriétaire, le baron Didier De Witte de Haelen.

    Cette fois, un accord a été trouvé avec la communauté de communes Ardennes - Rives de Meuse pour l'organisation des visites, quotidiennes à partir du 29 juin et jusqu'aux Journées du Patrimoine en septembre.

    Pour lire l'article de L'Ardennais, cliquez ici.

    Le château de Hierges, perché au-dessus d'un petit village qui a gardé son caractère médiévale (notre photo, archives B. TH.), témoigne de quelque 12 siècles d'histoire. On mentionnait déjà un "modeste castrum" dans les années 800-850. Par après, la forteresse acquis une importance stratégique, mais aussi commerciale, les deux allant d'ailleurs de pair. De Hierges, une surveillance de la Meuse (et de son trafic de navigation marchande) était possible. L'importanbce de Hierges fut d'ailleurs la source de conflits entre "grands" de différentes époques.

    Le château de Hierges est partiellement en ruines, mais une partie (les anciennes écuries) est encore habitée par le propriétaire qui détient ce bien depuis 1988. Outre les bâtiments et les vestiges, les jardins, à la Française ou à l'Italienne, méritent particulièrement un coup d'oeil d'autant plus que leur emplacement permet une vue nouvelle sur les environs tant belges que français. Pour en savoir plus: le site web.

    En pratique: visite guidée  6 €, de 10 à 18 heures. Tél. de France: 03 24 42 92 42. De Belgique, formez au préalable le préfixe international 00 33 et oubliez le zéro qui commence le numéro.

    B. TH.

    Lien permanent Catégories : Belles images, Bleu, blanc, rouge: France proche, Dans la presse ou à la télé, Histoire et patrimoine 0 commentaire
  • Couvin: déplacez-vous humainement et solidairement avec "Couvoiturage"

    "La maison est derrière, le monde est devant". C'est l'esprit pratique, humain et solidaire qui apparaît sous cette citation et qui se concrétise depuis quelques heures par le forum "Couvoiturage": http://couvoiturage.leforum.eu. Le nombre de membres ne cesse d'augmenter.

    "Couvoiturage" émane d'une association de fait constituée autour d'Antoine Leblon, un de ces jeunes fier de sa terre et de ses voyages, soucieux de bien vivre dans sa région du sud de l'Entre-Sambre et Meuse et d'apporter des solutions à ses lacunes. Parmi ces dernières, nul doute que les difficultés de se déplacer sont les plus criantes et, en ces périodes annoncées comme de plus en plus austères, tout porte à croire que cela n'ira pas en s'améliorant. C'est le constat de départ fait par Antoine Leblon et son association, qu'ils évoquent dans la note d'intention qui présente le forum: "Notre région enclavée souffre de la dégradation des services publics et des transports en commun alors que de nombreux travailleurs, étudiants, chômeurs, touristes (...) empruntent chaque jour la Nationale 5 -ndlr. Et d'autres routes - pour se rendre vers Charleroi, Namur, Dinant et au-delà vers Mons, Bruxelles ou ailleurs".

    D'où l'idée: "Pourquoi ne pas créer un site de covoiturage avec un fort ancrage local? Un tel site permettrait aux automobilistes et aux passagers de se rencontrer, de partager des trajets et ainsi d'économiser sur leurs coûts de circulation tout en améliorant de manière écologique la mobilité dans le sud de l'Entre-Sambre et Meuse".

    Justement, transposée dans cette région du fin fond de la Belgique, cette idée est originale. D'autant qu'elle est dictée par un certain esprit qui la distingue d'autres sites de covoiturage déjà existants dans le pays ou ailleurs. Un esprit communautaire, facteur de lien social, préside au forum: "Contrairement aux grands sites de covoiturage impersonnels et même de plus en plus souvent payants, couvoiturage.leforum.eu défend un covoiturage à visage humain. Plus que la simple opération économique ou écologique, c'est l'aspect social et solidaire que nous désirons mettre  en avant. Grâce à un ancrage local, nous espérons non seulement aider nos concitoyens à se déplacer mais aussi à créer des liens, recréer un tissu social qui tend à disparaître au fur et à mesure que nos villages deviennent pour beaucoup de simples banlieues-dortoirs".

    En pratique, "Couvoiturage" s'ouvre sur Internet (cliquez!) et requiert une inscription qui marque aussi l'adhésion à une charte. Rien de bien sorcier ni de bien exigeant, si ce n'est la bonne volonté et ce que l'on pourrait appeler une "humaine transparence": pas question de profiter de la situation. Les premiers pas de l'initiative de "Couvoiturage" avaient un réseau social bien connu comme cadre et avaient déjà touché la sympathie de plus d'une centaine d'adhérents. Le site forum se veut plus ouvert et plus évolutif. A côté de son utilité pratique favorisant une rencontre en mouvance, il accordera une place aux débats, aux offres/demandes de déplacements ciblées, pour exemple pour des événements (spectacles, festivals...). Garants d'intérêt et de succès, ces dispositifs s'enrichiront encore si des partenaires associatifs se manifestent aux côtés des citoyens.

    Couvoiturage: voilà donc un outil bien utile, une idée de génie comme cette région en demande et est en droit d'attendre. On la salue donc avec bonheur.

    BERNARD THEIS

    Lien permanent Catégories : Couvin positif, Couvin: quoi de neuf?, Justes causes et bonnes solidarités, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux, Vie associative, culture, arts 0 commentaire
  • Couvin: au programme du conseil communal de ce mercredi 19 juin

    Le conseil communal de Couvin se réunit ce mercredi 19 juin, en séance publique, à 20 heures à l'Hôtel de Ville, Grand'place. Rappelons, pour l'info "citoyenne", que les mandataires communaux sont tenus de se réunir au moins dix fois l'an (c'est la loi) et chaque fois que les circonstances l'exigent. Parmi ces circonstances, la prise de position sur les points poprtés à l'ordre du jour des assemblées générales d'intercommunales dans lesquelles la Ville de Couvin est impliquée. Au programme de ce mercredi 19 juin, une bonne quinzaine de points se rapportent à ces intercommunales.

    Parmi les autres points annoncés, citons d'abord la présentation de l'action de l'Office du Tourisme Couvinois. Le chapitre des finances occupera une partie du temps des mandataires. Il sera évidemment question d'engagements de dépenses, pour le recrutement de pompiers professionnels, l'organisation de la journée Tourisme, le raccordement en eau du bâtiment de l'Harmonie, la liquidation de subventions au Centre de planning familial et au Contrat de Rivière Haute-Meuse.

    Dans le domaine des travaux, il sera notamment question de la restauration de la toiture de l'église d'Aublain, de la restauration de l'église de Mariembourg. Concernant la piste d'athlétisme de Cul-des-Sarts, la Ville envisage de renoncer au projet en tant que maître d'ouvrage et de "refiler la patate chaude", autrement dit transférer la responsabilité du dossier à l'intercommunale des sports Sud-Namur Sud-Hainaut.

    Achats prévus: camionnettes et camion-benne pour le service des travaux, matériel de voirie, tarmac.

    Concernant le Service d'Incendie dont la carence en personnel est souvent épinglée, il sera question du recrutement de deux officiers volontaires.

    B. TH.

    Lien permanent Catégories : A l'agenda, Couvin: quoi de neuf?, Economique, social, Faits divers, police, pompiers, Politique locale et régionale, Sports, Vie associative, culture, arts 0 commentaire