- Page 3

  • Chimay: notre région, plaque tournante du trafic de drogue à grande échelle?

    Ce jeudi, la police a perquisitionné dans une ferme sis au Bois de Virelles, pour y découvrir et démanteler ce qui est présenté comme le plus grand labo de fabrication de  pilules d'Extasy en Europe... Parallèlement, diverses perquisitions ont été menées dans d'autres localités d'Europe, ce qui tend à confirmer l'ampleur des actions menées par une bande internationale.

    Les journaux régionaux relatent ce démantèlement. Voir L'Avenir.net et Sudinfo.be (cliquez sur les mots soulignés).

    B.TH.

    Lien permanent Catégories : Botte du Hainaut, Faits divers, police, pompiers 0 commentaire
  • Nismes: une pétition circule pour le ré-aménagement de la piscine

    Nismes piscine 2005 3.JPGDes Nismois ne veulent pas se contenter de la course de baignoires ou des barques à touristes pour satisfaire leurs besoins d'eau pendant l'été. Une pétition circule, destinée à être adressée au bourgmestre Bruno Buchet, en vue du ré-aménagement de la piscine en plein air de Nismes.

    La piscine, en plein air, de Nismes est fermée depuis plusieurs années. Elle ne répondait plus aux exigences de sécurité. La rénover aurait coûté trop cher, disait-on à l'époque. Le conseil communal avait alors un plan B: dans le parc -les Jardins d'O-, aménager un espace baignade qui aurait eu la particularité de s'auto-épurer de manière écologique.

    Mais cette noble et fluide intention s'est transformée en coup dans l'eau, après une visite que les édiles et techniciens viroinvalois ont effectuée dans un espace de baignade de ce genre. Très aléatoire, efficacité douteuse, coût plus important que prévu.

    Moralité: plus rien ne baigne à Nismes! Et de plus, les rares piscines en plein air ont été fermées puis détruites, comme celle de Mariembourg. Les candidats baigneurs peuvent toujours aller aux Lacs de l'Eau d'Heure ou à celui des Vieilles Forges pour leurs plaisirs aquatiques, sachant que, en Belgique ou en France, les piscines couvertes ne manquent pas vraiment.

    Quoi qu'il en soit, la pétition circule. "Nous aimerions faire parvenir celle-ci à M. Buchet, afin que les citoyens puissent s'exprimer librement pour ce ré-aménagement. (...) N'oubliez pas tous ces bons moments que nous avons passés, les rencontres que nous avons faites, et tous les souvenirs liés à cette magnifique piscine, souvenirs que l'on aimerait faire partager à nos enfants", peut-on lire dans le texte.

    On peut signer ou partager cette pétition en ligne sur le site https://lapetition.be.

    BERNARD THEIS
    (photo: archives B. TH., 2005)

     

    Lien permanent Catégories : Politique locale et régionale, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux, Sports, Viroinval 1 commentaire
  • Couvin: Roger Petitjean est décédé, c'était la Quincaillerie Baurain

    PETITJEAN Roger janvier 2005.JPGEncore une figure couvinoise qui disparaît. Roger Petitjean s'en est allé ce lundi 19 août à Couvin, la ville qui l'avait vu naître le 5 décembre 1922. Ses funérailles se dérouleront ce jeudi 22 août à 10h30 en l'église décanale de Couvin. Dans l'attente de la cérémonie, il repose au funérarium Gilson (salon A), rue Planesse à Couvin, où les visites sont attendues ces mardi et mercredi de 16 à 19h.

    Roger Petitjean, c'était la Quincaillerie Baurain, un de ces magasins rarissimes de nos jours (si pas, carrément inexistants), sorte de grand bric-à-brac au sens positif du terme, merveilleusement bien organisé. C'est là que, chaque jour, les bricoleurs ou hommes de métiers, les chasseurs, les pêcheurs, les ménagères -en fait, tout le monde-, allaient chercher trois vis, cinq boulons, un passe-vite, un moulin à poivre, une foreuse, une boîte de cartouches, un couteau suisse, une bonbonne de gaz ou un service à verres. On y trouvait même des verres pour les quinquets, ces lampes à pétrole en cuivre, que l'on s'arrache aujourd'hui dans les brocantes. Une entreprise centenaire, qui avait fait sa réputation, justement  parce qu'on pouvait y trouver tout, à la pièce. C'est aussi cette caractéristique qui a mené l'entreprise à la faillite, il y a quelques années: une fin précipitée par la concurrence des chaînes de magasins de bricolages, où l'on ne trouve pas grand-chose, mais en grandes quantités en partie inutiles.

    La réussite commerciale de Roger Petitjean l'avait érigé au rang des notables, sociétaires couvinois demandés et appréciés dans les associations. Il était président d'Honneur de l'Association des Commerçants et Industriels de Couvin, membre de la Confréries des Archers de Saint-Sébastien, vice-président honoraire de la Société Royale d'Harmonie de Couvin. Citoyen d'Honneur des villes de Couvin et de Montbard, Roger Petitjean était aussi un patriote. Il était réfractaire 40-45 et, à l'époque, il avait été à la base d'un grand mouvement de solidarité mis sur pied par "les jeunes filles et les jeunes gens de Couvin" en faveur des sinistrés du pays. Il y a quelques années, Roger Petitjean nous avait confié ces quelques souvenirs. C'était un personnage...

    BERNARD THEIS

    Photos, ci-dessus et ci-dessous (cliquez sur les clichés pour les agrandir):
    -Roger Petitjean, il y a quelques années (2005, photo B.TH.);
    -La semaine de la solidarité, dans les années 40. Roger Petitjean est debout, à droite (photo famille Petitjean);
    -La Quincaillerie Baurain, une vraie institution (photo B.TH.).

    couvin,décès

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Gens d'ici et d'ailleurs 2 commentaires