- Page 2

  • Doische: deux jeunes gens tués dans un accident à Doische

    Un terrible accident a causé la mort de deux jeunes gens, un jeune homme de 23 ans, habitant Villers-le-Gambon, et son amie, 18 ans, habitant Doische. Hier soir, sans doute suite à une manœuvre d'évitement d'un animal sauvage, une collision s'est produite entre un véhicule 4 x 4 et une voiture de plus petite taille occupée par les deux jeunes. Le choc a été terrible et les deux jeunes gens sont décédés. Le conducteur du 4 x 4 a été emmené à l'hôpital.

    Cet accident est relaté sur les sites des journaux régionaux

    SudInfo http://www.sudinfo.be/833367/article/regions/namur/2013-10-13/un-jeune-couple-tue-dans-une-collision-frontale-entre-un-4x4-et-une-voiture-a-do

    et

    lavenir.net http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20131012_00374096

     

    Lien permanent Catégories : Arrondissement de Philippeville, Faits divers, police, pompiers 0 commentaire
  • Expo à Couvin: Annie Dermine vous en fait voir "de toutes les couleurs"

    Qui oserait encore chantonner aujourd'hui que "la peinture à l'huile, c'est plus difficile, mais c'est bien plus beau, que la couleur à l'eau"? Dans le cas de l'aquarelle, ce n'est doublement pas vrai: quand le pinceau gorgé de peinture à l'eau se pose sur le papier, il est déjà trop tard pour rectifier. En revanche, le jeu des transparences et l'éclat des couleurs de l'aquarelle permettent des œuvres lumineuses et spontanées. L'aquarelle, un art dans lequel Annie Dermine excelle. Ses œuvres récentes, pétillantes de lumière et de coloris, sont accrochées aux cimaises de l'Office du Tourisme à Couvin (rue de la Falaise, 3) pendant tout le mois d'octobre. A visiter et à apprécier: Annie Dermine vous en fait voir "de toutes les couleurs".

    "Et si, au lieu de classer les oeuvres selon les thèmes habituels, on les regroupait suivant leur tonalité dominante?" De la question à la réponse, Annie Dermine a franchi le pas, en s'engageant sur cette piste qu'elle qualifie elle-même de "gaie et stimulante". Le titre de l'exposition coulait dès lors de source: "De toutes les couleurs". Du bleu au rouge, en passant par le vert, le brun, l'ocre, le jaune, l'oranger, le rose... Ainsi "classées", les quelques dizaines d'œuvres de l'artiste, présentées à l'Office du Tourisme de Couvin pendant tout ce mois d'octobre 2013, représentent un travail de deux ans. Un laps de temps qu'Annie Dermine a patiemment consacré à peindre des animaux, des paysages naturels ou bâtis, des fleurs, des bateaux, avec une belle maîtrise de cet art raffiné et délicat. "Je pratique l'aquarelle depuis le jour où un ami artiste m'a montré les possibilités d'un pinceau gorgé d'eau et de couleur, sur une surface blanche. C'était il y a plus de 20 ans", dit-elle dans un texte encadré. Divers aquarellistes régionaux lui ont prodigué de bons conseils, mais son apprentissage a été solitaire et personnel.

    Le résultat, ce bel ensemble de tableaux limpides et colorés, est aussi appétissant que rafraîchissant. L'art de l'aquarelle exige une grande disponibilité, une technique et un regard constamment renouvelés car le papier et les couleurs imposent leur loi, y compris celle du hasard. Un projet de départ peut alors être perturbé mais aboutir à un résultat heureux, d'où se dégagent la spontanéité et la sensibilité de l'artiste.

    L'exposition "De toutes les couleurs" d'Annie Dermine est accessible librement à l'Office du Tourisme, du lundi au samedi de 9h à 17 h et le dimanche de 10h à 17h. L'artiste sera présente les dimanches 13, 20 et 27 octobre de 14 à 17h. Une brochure "Les six bonheurs de l'aquarelle" est disponible au comptoir de l'Office au prix de 5€ avec une aquarelle offerte.

    BERNARD THEIS

    expo Annie montage.jpg

    Lien permanent Catégories : A l'agenda, Couvin positif, Couvin: quoi de neuf?, Vie associative, culture, arts 0 commentaire
  • Couvin: histoires de "nanas", une belle exposition jusqu'au 7 novembre

    Des odeurs de café dans un salon de thé... Pas de paradoxe, mais un concours de circonstances bien préparé et tout empreint de féminité. La nana Amande expose ses Nanas chez la nana-Lady Marmelade. Au vernissage de l'exposition, la gent féminine était en vedette et ni les femmes ni les hommes ne s'en sont plaint. Au contraire.

    Amande (In) vous invite à découvrir ses "Nanas" chez Lady Marmelade, rue de la Gare à Couvin, jusqu'au 7 novembre. Des peintures aux parfums de femmes (au sens figuré) et aux odeurs de café (au sens propre). Car parmi d'autres techniques, Amande peint avec du café noir... Une technique qu'elle a découverte un peu par hasard, dans un troquet sur la route de retour de vacances dans le Sud. Ce n'était pas une "première": Amande a en effet appris, et le rappelle, que Victor Hugo utilisait parfois ce procédé pour ses gravures.
    Café aidant (utile aussi pour les longues nuit de travail), en accord avec les encres de Chine ou les peintures acryliques, Amande a illustré des "nanas". Pas n'importe quelles femmes: vous ne rencontrerez pas Marilyn Monroe, ni même Simone de Beauvoir, et encore moins Brigitte Bardot, dans les toiles d'Amande In. Par contre, vous ferez connaissance avec Amélie Poulain, Anne Frank, Nina Simone, Edith Piaf (décédée il y a juste 50 ans ce 10 octobre),Blondie, pour ne citer que celles-là. Des femmes qui n'ont pas été choisies simplement parce qu'elles affichaient un joli sourire... Amande In nous confie: "Je suis une passionnée des années 30. De cette époque, j'ai voulu illustrer des femmes fortes qui, même dans un courant de pensées défavorable, se démarquaient. Leur vie me plaît, elles revendiquaient un statut de femmes libres". De la part de l'artiste, le ton est donné et se réalise avec bonheur dans des œuvres tantôt monochromes, tantôt bien colorées. Evidemment, entre la vivacité souriante et musicale du visage de Blondie ou la gravité du visage d'Anne Frank, on comprend que les émotions soient différentes. Les contextes historiques aussi...
    Les "Nanas" d'Amande In peuvent être admirées du vendredi au mardi -Lady Marmelade est fermé le mercredi et le jeudi- de 12h à 13h30 (petite restauration) ou de 14 à 18h (salon de thé).
    Au cours du vernissage, Amande In avait pu compter sur deux amies, Véronique (Herbert) et Laetitia (Boonen), qui ont offert la sérénade: la grâce féminine s'illustrait alors par le violon ou le chant, bien à propos dans le décor intimiste et feutré de ce salon ouvert à la découverte et la rencontre des arts.

    BERNARD THEIS

    expo Amande montage.JPG

    (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

     

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Vie associative, culture, arts 0 commentaire