Belles images - Page 6

  • Le Roi Albert II et la Reine Paola à Couvin en 2004: album de photos

    Le Roi Albert II a donc annoncé son abdication, ce mercredi 3 juillet 2013. Sans autres commentaires -d'autres médias s'en chargeront abondamment- Le Couvinois, le blog qui vous dit quoi, surfe sur l'actualité... Il a fouillé ses vieux registres d'images en se rappelant la visite que le Roi Albert II et la Reine Paola avaient faite à Couvin, le 17 novembre 2004. Feu Robert Dubuc, alors bourgmestre, avait eu l'honneur d'accueillir les souverains.

    Les photos dévoilent le public nombreux, les géants petignolais et couvinois et leurs enfants Pironie et Watriquet, les marcheurs, les enfants des écoles... Sur l'image des personnalités réunies dans la salle des Mariages de l'hôtel de Ville, on reconnaîtra MM. Pierre Leclercq, Claude Delobbe et Pierre Serckx, décédés depuis lors.

    L'album photo se trouve sur la droite de l'écran d'accueil.

    B. TH.

    Lien permanent Catégories : Belles images, Couvin: quoi de neuf?, Gens d'ici et d'ailleurs, Politique locale et régionale 0 commentaire
  • Hierges: le château ouvert au public cet été

    Hierges château et village 23 août 2009 005.JPGCe sont nos confrères du quotidien "L'Ardennais" qui l'annoncent. Le beau château de Hierges sera ouvert cet été. Il était resté fermé au public l'an passé, un problème de fermeture des grilles à l'issue des visites ayant suscité l'ire du propriétaire, le baron Didier De Witte de Haelen.

    Cette fois, un accord a été trouvé avec la communauté de communes Ardennes - Rives de Meuse pour l'organisation des visites, quotidiennes à partir du 29 juin et jusqu'aux Journées du Patrimoine en septembre.

    Pour lire l'article de L'Ardennais, cliquez ici.

    Le château de Hierges, perché au-dessus d'un petit village qui a gardé son caractère médiévale (notre photo, archives B. TH.), témoigne de quelque 12 siècles d'histoire. On mentionnait déjà un "modeste castrum" dans les années 800-850. Par après, la forteresse acquis une importance stratégique, mais aussi commerciale, les deux allant d'ailleurs de pair. De Hierges, une surveillance de la Meuse (et de son trafic de navigation marchande) était possible. L'importanbce de Hierges fut d'ailleurs la source de conflits entre "grands" de différentes époques.

    Le château de Hierges est partiellement en ruines, mais une partie (les anciennes écuries) est encore habitée par le propriétaire qui détient ce bien depuis 1988. Outre les bâtiments et les vestiges, les jardins, à la Française ou à l'Italienne, méritent particulièrement un coup d'oeil d'autant plus que leur emplacement permet une vue nouvelle sur les environs tant belges que français. Pour en savoir plus: le site web.

    En pratique: visite guidée  6 €, de 10 à 18 heures. Tél. de France: 03 24 42 92 42. De Belgique, formez au préalable le préfixe international 00 33 et oubliez le zéro qui commence le numéro.

    B. TH.

    Lien permanent Catégories : Belles images, Bleu, blanc, rouge: France proche, Dans la presse ou à la télé, Histoire et patrimoine 0 commentaire
  • L'Uni-Vert Festival 2013: belles lumières, belles sonorités

    UniVert2013 album003.JPG"Le Couvinois" aime l' Uni-Vert Festival. Raisons objectives: une bonne organisation, un cadre exceptionnel, une programmation réfléchie qui laisse davantage de place à la "variété" et à la qualité (plutôt que la renommée) et l'alternance entre les genres, un respect des festivaliers, des musiciens, un sens de l'accueil qui sent bon la convivialité chère au pays de Couvin. Raisons subjectives: on y rencontre des tas de copains, le choix de bières est amusant, une belle place est réservée aux associations locales. On y sent la créativité, la bonne humeur, le fun, la nature...

    Et si vous ajoutez à cela le soleil, vous avez une idée de ce qui fut l'édition 2013 de l'Uni-Vert Festival, cinquième du nom et troisième édition dans le Domaine Saint-Roch.

    Côté musique, les festivaliers n'auront rien entendu de mauvais, ni de décevant. Toutes les prestations scéniques furent de qualité. Depuis la fraîcheur de Bitch Run jusqu'à la richesse musicale fine et musclée de Beautiful Badness, il y avait de quoi satisfaire les oreilles les plus averties et les plus exigeantes. Comme quoi il n'est pas nécessaire de payer très cher de grands noms pour s'assurer une programmation de qualité.

    Le Couvinois vous propose de revivre ce Festival en images, à travers un album de photos. (à droite de votre écran ou cliquez ici). Nous vous conseillons d'afficher les photos en diaporama, ou en "full size".

    Attention: toute personne a droit à son image et au respect de sa vie privée, même dans un endroit d'accès public. Aucune photo n'a été prise dans le but de montrer telle ou telle personne, les images n'étant présentées que pour l'action et l'ambiance. Aussi, toute demande de retrait de photo de l'album de la part de personnes qui y ont été photographiées (ou de leurs-ayant droit dans le cas de mineurs d'âge) sera honorée et les photos retirées.

    BERNARD THEIS

    Lien permanent Catégories : Belles images, Couvin positif, Couvin: quoi de neuf?, Vie associative, culture, arts 0 commentaire