Couvin positif - Page 9

  • Couvin: la patinoire de glace ne laissera pas de marbre les Couvinois et les visiteurs

    Une vraie patinoire de glace, du jamais vu à Couvin! C'est pourtant ce qu'Ulrich Bartolas, le président de l'Association des Commerçants du Grand Couvin, n'est pas peu fier d'annoncer, reflétant l'attitude dynamique et positive que les Couvinois doivent donner de leur entité. La patinoire installée sur la place Général Piron à Couvin et le marché de Noël posé sur la place Marie de Hongrie à Mariembourg, sont les deux activités-phares de la fin d'année qui approche. Ces deux activités résultent d'un large partenariat public-privé-associatif, réunissant l'Association des Commerçants, la Ville de Couvin, les entreprises locales via le GECO, les clubs de football et de basket. L'hiver sera chaud dans le Couvinois!

    D70s  20141106 021 .JPG"La région de Couvin souffre économiquement et les médias en donnent souvent une image noire. Couvin, c'est trop souvent le charroi, le contournement, les affaires, les entreprises sinistrées. Il est temps de faire des activités sympathiques, de dynamiser, de rendre le sourire aux citoyens et de donner une image positive." Ainsi parle Ulrich Bartolas, le président de l'Association des Commerçants du Grand Couvin, s'exprimant au sein d'une large "coalition" rassemblant la Ville de Couvin via son Collège communal, les commerçants, les entreprises de la région via le GECO (Groupement Economique du sud de l'Entre-Sambre et Meuse), les clubs de football et de basket et les partenaires médias.

    Deux activités d'ampleur sont donc organisées en cette fin d'année.

    Marché de Noël à Mariembourg les 28, 29 et 30 novembre

    Organisé via une société extérieure et patronné par un grand média radio-télé, le marché de Noël proposé en 2013 à Mariembourg a connu un véritable succès: 12.000 personnes et une satisfaction unanime imposant la redite. Mais la désaffection de cette société extérieure a amené à envisager d'autres partenariats. C'est donc vers les clubs sportifs présents sur Couvin et/ou Mariembourg que l'Association des Commerçants du Grand Couvin s'est tournée. La réponse positive ancre l'activité localement. Une trentaine de chalets seront installés sur la place Marie de Hongrie, autour d'un bar aux allures d'orangerie où l'on pourra déguster des produits de circonstance, comme des huîtres et du champagne. Une décoration originale, des animations musicales, des exhibitions de danses égaieront le marché offrant une grande variété d'objets et de produits. L'Association des Commerçants rappelle qu'elle est de toute l'entité de Couvin, comme en témoigne son site internet http://5660.eu (cliquer), 5660 n'étant autre que le code postal en vigueur dans toute l'entité.

    Précisons que l'organisation du marché à Mariembourg n'empêche pas la tenue du marché de Noël de Couvin, qui reste organisé aux  dates convenues.

    De la glace pour de la glisse

    Une vraie patinoire de glace: ça ne devrait pas laisser de marbre les Couvinois, les visiteurs et les touristes. Entièrement couverte par un chapiteau transparent, complétée par un hall d'accueil de 120 m² "en dur" doté d'une cafeteria, la patinoire, offrant une piste glissante de 25 m sur 10, sera inaugurée le vendredi 12 décembre et son activité sera maintenue jusqu'au 18 janvier 2015. Soit cinq semaines non-stop. Contrairement aux décisions prises par certaines villes (Marche-en-Famenne notamment), la "menace", fut-elle réelle, de black-out énergétique n'a pas refroidi l'Association des Commerçants et le Collège communal (et à ce niveau, tout particulièrement l'échevin Eddy Fontaine) qui gardaient ce projet au frigo depuis quelque cinq ans.
    Cette patinoire sera l'occasion d'animations diverses: on annonce une démonstration de patinage artistique et une prestation de hockey sur glace. Des soirées à thèmes sont aussi prévues et la patinoire s'ouvrira volontiers à des rencontres d'entreprises.

    La présence de la patinoire répondra également à un objectif social. A l'instar des cours organisés à la piscine et avec la complicité des services de l'échevine Laurence Plasman, des séances de gymnastique seront organisées à la patinoire, à l'attention des écoles de la région, pour un prix ne dépassant celui que les enfants paient pour le bassin de natation.

    Ces deux grandes activités ont été présentées au cours d'une conférence de presse où les président et échevins précités, le bourgmestre Raymond Douniaux, l'échevin des travaux Maurice Jennequin, les présidents du foot (Axel Quaetert) et du basket (Bernard Gauthier), et le responsable de Couvin.com Didier Bolle ont pris la parole. Tous se sont réjouis de la force et du dynamisme insufflés dans ce partenariat de fin d'année.

    En savoir plus et contacts

    Couvin.com, le Facebook de l'Association des Commerçants, le site 5660.eu diffuseront l'information quasiment en temps réel: disponibilités, possibilités de réservations. Pour tout les contacts, les demandes de réservation pour le marché et la patinoire, une adresse de courriel est ouverte: secretariat@5660.eu (clic).

    BERNARD THEIS

    Lien permanent Catégories : A l'agenda, Couvin positif, Couvin: quoi de neuf?, Economique, social, Politique locale et régionale, Sports, Vie associative, culture, arts 0 commentaire
  • Couvin: des locaux communaux pour préserver les archives du Dr. André

    Georges André (1922-2010) est parmi les hommes qui auront le plus marquéCul-des-Sarts 50 ans de Au Pays des Rièzes et des Sarts 26 sept 2009 042.JPG
    la région de Couvin et tout particulièrement ce "Pays des Rièzes et des
    Sarts" auquel il tenait tant.
    Evoquer qui était Georges André revient à aligner à n'en plus finir les qualificatifs et superlatifs. En voici quelques-uns.

    Georges André fut médecin. Dans cette région rurale, par nature reculée, ce n'était pas une mince affaire de soigner. Outre une subtile dose de psychologie, il faut pallier les lacunes en matières d'infrastructures hospitalières et sanitaires. Georges André sut faire face à ces manques, se montrant particulièrement audacieux et créatif, aménageant chez lui, à Cul-des-Sarts, laboratoire d'analyse, petit hôpital de campagne, radiographie, autant d'installations qui ont profité à toute la région frontalière en attendant la trop lente évolution des dispositifs de soins de santé.

    Patriote convaincu, parachuté dans les Ardennes au cours de la seconde guerre mondiale, Georges André fut un grand résistant, qui a été honoré d'une multitude de décorations. Homme politique, il fut bourgmestre de Cul-des-Sarts, et de l'entité couvinoise fusionnée. Il fut un élu socialement sensible et ouvert, apportant sa caution ou son soutien à des causes et projets qui laissaient d'autres incrédules ou, pire encore, indifférents.

    Amoureux de sa région, homme de culture pétri d'humanisme, animé par la curiosité, amateur d'histoire locale, Georges André avait été à la base du Musée de la Vie Rurale de Cul-des-Sarts. Il avait aussi avait fondé la revue trimestrielle "Au Pays des Rièzes et des Sarts" dont il fut particulièrement fier de présider le 50e anniversaire, en septembre 2009, quelques mois avant sa mort. Une fierté légitime: ce fut un fameux défi de rechercher et de faire connaître cette histoire ignorée des livres officiels. Quand ceux-ci s'attachaient à relater les faits marquants des grands hommes, la revue trimestrielle s'intéressait aux "petits" faits qui marquent la vie des "petites" gens. Des gens humbles... Et c'est encore vrai aujourd'hui, puisque "Au Pays des Rièzes et des Sarts" continue à se développer grâce à une équipe qui se renouvelle progressivement.

    Quelle vie remplie, attentive aux autres! Quel regard humain posé sur le monde et sa région! Quel homme, Georges André!

    Au cours de cette vie riche, Georges André a accumulé les documents: plans chargés d'histoire, livres de souvenirs, tracts, journaux... Ils ont trait à la vie politique régionale, à la pratique médicale, à la guerre, l'économie, la culture... Georges André a toujours souhaité que cette abondante et parfois rarissime documentation profite aux habitants de la région.
    Une première étape vient d'être franchie dans cette voie. Les archives détenues dans la maison de Georges André viennent d'être entreposées dans deux pièces du site Champagnat à Couvin. Elles sont en voie de tri et de classement, tâche dévolues à MM. Arthur Boulvain  et Raoul Pestiaux, tous deux membres de la revue d'histoire locale. Ce samedi 11 octobre 2014, une petite réception a officialisé cette entreprise de préservation et de mise à disposition des précieux documents. Le président du Cercle des Rièzes et des Sarts, Jacky Mathy, n'a pas manqué de souligné l'envergure de la tâche et de remercier tous celles et ceux qui y avaient prêté leurs concours et tout particulièrement les deux filles du Docteur, Barbara et Carole, ainsi que Mme Micheline, qui fut son assistante dévouée.

    Il reste encore des archives à ramener du Musée de la Vie Rurale, qui accueille actuellement une exposition de grande qualité. Celle-ci apporte un "plus" aux nombreux objets, mobiliers, documents qui forment la richesse permanente de cet intéressant musée. 

    Pour un renseignement historique, ou pour éventuelle consultation des archives, on peut s'adresser au secrétaire, M. Raoul Pestiaux,  060/34 53 92.

    BERNARD THEIS

    Archives G André 20141011 montage.JPG

    Lien permanent Catégories : Couvin positif, Couvin: quoi de neuf?, Histoire et patrimoine, Vie associative, culture, arts 0 commentaire
  • Les Troubadours de l'Eau Noire, ambassadeurs de Couvin depuis 50 ans!

     

    Il y a 50 ans, le Frère André Rousseaux portait les Troubadours de l'Eau Noire sur les fonts baptismaux. Sans relâche depuis lors, la manécanterie a accueilli en son sein de nombreux chanteurs animés par l'esprit de groupe, la foi ou simplement le désir de chanter. Les Troubadours de l'Eau Noire ont sillonné le monde, nourrissant leurs chants de nombreuses rencontres, et vice-versa. Tout en gardant dans leur programme des chants d'origine religieuse, les Troubadours de l'Eau Noire ont aussi intégré des chants venus d'ailleurs ainsi que des compositions propres parfois inspirées de leur région d'origine. Aujourd'hui, ce demi-siècle se fête en grande pompe. Le week-end s'annonce faste.

    Troubadours de l'Eau Noire1.JPGLes Troubadours de l'Eau Noire existent depuis 50 ans et, à l'image de leur fondateur et directeur André Rousseaux, ils affichent toujours un solide dynamisme. Ce week-end, ils sont à la fête.

    Ce vendredi 17 octobre, les invités sont de marque. La Musique Royale des Guides sera dirigée par le Capitaine chef de Musique Yves Segers. Le concert, auquel les Troubadours de l'Eau Noire participeront, se déroulera à 19 heures au Couvidôme. Prix des places: 15€ en prévente, 20 € en vente.

    Ce samedi 18 octobre, les Troubadours de l'Eau Noire honoreront la longue -elle aussi quinquagénaire- amitié qui unit Couvin à la ville bourguignonne de Montbard. Le Chœur Offenbach de la cité natale de Buffon, dirigé par Etienne Tingely, s'associera aux Troubadours pour célébrer 50 ans de chansons. Le concert se déroulera à 20 heures en l'église de Couvin. Prévente 8€, vente 10 €.

    C'est dimanche 19 octobre, à 11h30, que l'église décanale Saint-Germain de Couvin sera le cadre de la cérémonie officielle d'anniversaire, en présence des autorités communales et de Michel Lebrun, président d'honneur du jubilé des Troubadours et président des Régions d'Europe. L'ensemble musical couvinois Music Loisirs participera à cette séance académique, bientôt suivie du banquet du jubilé d'or, à 13h30.

    Réservations: 0471 78 45 05 ou par mail: bernard.bastin@mil.be ou andre.rousseaux@skynet.be.

    B. TH.
    Photo: Les Troubadours en action, il y a quelques années (archives B. TH.)

    Lien permanent Catégories : A l'agenda, Couvin positif, Couvin: quoi de neuf?, Vie associative, culture, arts 0 commentaire