Couvin: quoi de neuf? - Page 5

  • Boussu-en-Fagne: qui n'aime pas les chats ?

    Il faut croire que quelqu'un n'aime pas les chats à Boussu-en-Fagne, si l'on en croit une de nos lectrices, qui déplore que, dans sa rue de la Motte, sept chats sont disparus au cours des dernières semaines. Tout indique qu'ils ont été empoisonnés.
    Une plainte a été déposée et, tant de la part des propriétaires de chats concernés que de la zone de police, l'enquête est en cours.

    B. TH.

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Faits divers, police, pompiers, Justes causes et bonnes solidarités 0 commentaire
  • Couvin: l'album photo du feu d'artifice du 21 juillet

    Le traditionnel feu d'artifice, ponctuant les festivités du 21 juillet, a été tiré depuis l'Espace des Fonderies Saint-Joseph. "Le Couvinois" y était. Pendant que le feu était tiré, "Le Couvinois" mitraillait... Voici une sélection des photos, rassemblées dans un "album".

    http://lecouvinois.skynetblogs.be/album/couvin-feu-d-artifice-2015/

     

    B. TH.

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Vie associative, culture, arts 0 commentaire
  • La "Fête des Leus" de Frasnes se publie sur Facebook

    Il y a 39 ans, été 1976, les "Leus" de Frasnes s'affairaient à organiser la toute première "Fête des Leus". L'idée lancée par trois jeunes du village et suivie par la maison des Jeunes locale,  allait se concrétiser sur la Grand-Place de Frasnes. Jofroi (qui avait d'ailleurs "épaulé" cette première organisation), son groupe accompagnateur "Les Couloneux", Daniel Sélis (le vielleux ardennais qui avait amené des copains), Jean-Pierre Collard (qui fut ensuite connu sous le nom de "Jeanpico Lunaire"), le groupe "Rue du Village", en furent les "vedettes". Première réalisation, premier succès, en appelant d'autres. La deuxième Fête des Leus", en 1977, affichait déjà un beau programme et amorçait l'idée d'un festival de grande envergure. Ce qui fut le cas dès 1978, avec un programme des plus alléchants, qui certains n'hésitaient pas à qualifier de meilleur de Wallonie. Les éditions 78, 79, 80 et 81 ont attiré plusieurs milliers de personnes: estimation "raisonnable" de 12-15000 personnes. Soit plus de 10 fois la population du village. Sans doute beaucoup trop. La Fête des Leus existerait peut-être encore si elle avait trouvé un endroit d'accueil écarté de l'agglomération, et si Stephen Stills n'avait pas manqué du plus total respect pour le public et les organisateurs. De fait, il était sur scène dans un état euh, disons, proche de l'Ohio!!!

    Nonobstant cette prestation lamentable, Stephen Stills fut un des grands noms de cette fête de village grandie en festival. Il y en eu d'autres: le vieux Derroll Adams, Gabriel Yacoub puis Malicorne, Roger Siffer et ses chansons imprégnées de gewurztraminer, Country Joe McDonald (si si, le "fuck" de Woodstock!), l'Echo du Bayou (qui étaient devenus les meilleurs zélateurs de la Fête), Catherine Ribeiro, Tom Paxton, Roger Mason, René Werneer et l'habit de plumes, La Bamboche, Emmylou Harris, Ange, Castelhémis (devenu un "pote" de nombreux Frasniens), et les comiques suisses d'Aristide Padygros. Sans compter les François Béranger (décédé en 2003), Graeme Allwright, Steeleye Span (qui vient à Dranouter cette année), Fairport Convention (qui existe toujours)... Bref, il n'y a que Neil Young et  Bob Dylan qui ne sont pas montés sur la grande scène de Frasnes-lez-Couvin!

    De cette fête, certains parlent toujours avec de nombreux souvenirs et de belles délectations dans les oreilles. Bon prétexte pour immortaliser ces souvenirs.

    L'intérêt de cette page sur Facebook est aussi de collecter tous les documents, photos, enregistrements, souvenirs, témoignages... Tant qu'il est encore temps!

    B.TH.

    Le lien vers la page et ses différents chapitres:

    https://www.facebook.com/pages/F%C3%AAte-des-Leus-de-Frasnes-lez-Couvin/987648587954473

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Histoire et patrimoine, Vie associative, culture, arts 0 commentaire