Economique, social - Page 3

  • Couvin: longues saveurs et circuit court avec le GACS

    Beaucoup de consommateurs rêvent de consommer des produits sains, produits à proximité de chez eux dans le respect autant du produit que du producteur. Dans la région de Couvin, ce rêve n'est plus tout à fait inaccessible: le GACS y veille!

    Le GACS, kèkseksa? C'est le Groupe d'Achats Communs Solidaires. C'est une initiative concrétisée par l'équipe locale Oxfam/Magasin du Monde de Couvin. Cette équipe, jadis, animait le magasin situé au Faubourg St-Germain, juste à côté... d'une grande surface. Mais, honte à elle, la direction d'Oxfam a souhaité ne garder que les magasins les plus rentables. Exit donc, celui de Couvin... Cette disparition n'a pas entaché la motivation de l'équipe locale et Françoise, Geneviève, Marie-Claire, Micheline, Olivier, Marie-Paule, Marie-Chantal, Yvan (pour ne citer qu'elles et eux) ont lancé le GACS.

    Le GACS est un service accessible à tous, sans carte de membre, sans cotisation... Sa philosophie: proposer une alternative à la grande distribution et donc promouvoir une façon plus saine, plus écologique, plus conviviale, plus solidaire de consommer.

    Concrètement, le GACS dispose d'une liste de produits qu'il se propose de diffuser sur commande. Ce sont des légumes et fruits, en paniers ou en quantité personnalisée, des produits de la ferme (beurre, fromages, lait cru, crème...), des fromages de brebis ou de chèvre, ainsi que des produits Oxfam: chocolat, couscous, quinoa, cafés bio, riz, thés, huile d'olive de Palestine, chips de manioc. Saveurs d'ici ou d'ailleurs, mais aux accents de solidarité, de proximité, de justice.

    Le Couvinois, le blog qui vous dit quoi, dont le "webmaster" est un "client" pleinement satisfait du GACS, vous offre de télécharger le bon de commande ci-dessous pour vous faire une idée plus précise et puis... passer commande. Ce bon de commande doit être renvoyé, rempli, au plus tard à 20h le dimanche qui précède la date de livraison. Ces livraisons ont lieu tous les quinze jours (vendredi de 17 à 19h)  au local situé rue de la Ravalagne, à côté de la "Fausse Porte", au-dessus de l'église Saint-Germain.

    Contacts: gacscouvin@gmail.com, tél. 060 34 44 96.

    bon commande Gacs.pdf

     

    BERNARD THEIS

     

    Lien permanent Catégories : Couvin positif, Couvin: quoi de neuf?, Economique, social, Justes causes et bonnes solidarités, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux 0 commentaire
  • Couvin et ailleurs: non aux exclusions des chômeurs

    Précaution d'usage: il y a de l'humeur dans cette note !

    Ce début d'année 2015 signifie le drame pour des milliers de sans-emploi, qui vont se retrouver sans allocation de chômage par suite d'exclusion. Dans le pays, ils seront plus de 30.000 à connaître pareil sort avec, s'ils veulent continuer à garder la tête hors de l'eau, trouver un emploi ou s'adresser au CPAS de leur commune. Parmi ces 30.000 personnes et davantage, de nombreuses femmes (78%), parfois seules avec enfant(s).

    Ces mesures, prévues par l'ex-gouvernement Di Rupo, sont trop évidemment confirmées par l'actuel gouvernement NVA/Michel. Et celui-ci annonce même d'autres mesures allant dans un sens similaire. Au nom de l'austérité, au nom des exigences européennes, au nom de le la mondialisation, au nom de la concurrence, de la compétitivité et de la croissance, on va augmenter le nombre d'exclus, de malheureux, sans résoudre les problèmes réels qui pourrissent une société en échec, incapable notamment d'assurer un emploi (et donc un revenu) pour tous.

    A Couvin, ces mesures anti-chômeurs vont amener une centaine d'exclus que l'on verra frapper aux portes du CPAS.

    Il y a quelques jours, un mouvement s'est créé, sous le nom de "Tout autre chose". Il a son équivalent dans la partie néerlandophone du pays, sous le  nom "Hart boven Hand". De part et d'autre de la frontière linguistique, ils sont plusieurs milliers à avoir signé au projet de ce mouvement citoyen et apolitique. Son hypothèse: des alternatives existent à ces  mesures d'austérité et il faut que le peuple s'y oppose. Les chômeurs ne peuvent être  considérés comme responsables du manque d'emplois. C'est aussi, peut-être, l'avènement d'un vrai mouvement citoyen, en marche vers une démocratie plus participative donc plus vivante et, qui sait, plus imaginative.

    Ce mouvement qui se décline dans les deux langues du pays, entend bien mener des actions avec l'aide de signataires comme relais locaux.

    Une de ces actions est en route et s'est concrétisée à Couvin.
    cpas divers 20150103 006.JPGA l'entrée du CPAS, sur le site Champagnat, les signalisations ont été recouvertes de dizaines de sacs poubelles noirs (symbolisant autant de chômeurs) autour d'une pancarte ". Ce dispositif a été photographié et envoyé aux organisateurs de ce mouvement-réseau: la photo, aux côtés d'autres, illustrera une immense banderole qui, le 6 janvier, sera déployée en un endroit d'une commune dont le nom restera secret jusqu'à la date.

    Certes, l'action est symbolique. Elle attire l'attention, elle invite à ne pas être d'accord, à être solidaire, à refuser les réponses toutes faites, les solutions rapides. Elle sera sans doute suivie d'autres. En attendant, il est espéré qu'elle sera remarquée par les élus et que ceux-ci useront de leur force de pression que le peuple leur a donné par un vote.

    En savoir plus

    - le site internet de l'action: http://www.31500bel.be C'est aussi sur ce site  que l'on peut prendre connaissance de l'ampleur du désastre, soit le nombre d'exclusions par commune.

    -le site du mouvement "Tout autre Chose": https://www.facebook.com/toutautrechose?fref=ts

    cpas divers 20150103 001.JPG

    BERNARD THEIS
    (texte et photos)

     

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Economique, social, Humeur, humour et grognes, Justes causes et bonnes solidarités 0 commentaire
  • Couvin-Charleroi: une enquête pour améliorer la ligne 132

     

    Une enquête publique vient d'être lancée concernant la mobilité dans l'Entre-Sambre et Meuse et plus particulièrement le renforcement de la ligne ferroviaire 132 Couvin-Charleroi. Et ce dans le contexte des mutations intervenant dans les transports en milieu rural: réorganisation des horaires des lignes de transports en commun, évolution des modes de travail par les crédits-temps et le développement du télétravail, avènement de nouvelles technologies, etc.

    Voici le lien qui vous permettra de participer à cette enquête. Cliquez ci-dessous:
    http://mobilite.wallonie.be/news/enquete-sur-les-deplacements-en-entre-sambre-et-meuse.

    Cette enquête est le résultat d'une collaboration impliquant de nombreux partenaires, entre autres: l'UCL, l'asbl Navetteurs.be, le GAL Entre-Sambre-et-Meuse, Mobilesem... On peut obtenir davantage de renseignements auprès de Michel Meuter (0474 771 180) ou Daniel Burnotte (0476 482 280).

    B. TH.

    Lien permanent Catégories : Arrondissement de Philippeville, Couvin: quoi de neuf?, Economique, social, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux 0 commentaire