Gens d'ici et d'ailleurs - Page 2

  • Couvin: au volley, en souvenir de Jean-Sébastien, ce 23 août

    Jean-Sébastien Cognaux est décédé au début de cette année, le 9 janvier, des suites d'une longue maladie qui lui avait pourtant laissé des espoirs de guérison. La nouvelle du décès de cet homme jeune (moins de 30 ans), fils de Jean-Louis et d'Annick, et compagnon de Delphine Colinet, avait plongé la région de Couvin dans la tristesse.

    Grand dsportif, Jean-Sébastien Cognaux s'était distingué dans le volley. Il était une des pièces motrices de l'USV 86 de Couvin (Union Sud Volley) où il fut  joueur en Nationale 3, Nationale 2 et première provinciale. Il était aussi, en P1, coach tant de l'équipe masculine que féminine.

    Ses amis et amies volleyeurs et volleyeuses ont décidé de lui rendre hommage. Quoi de plus "naturel" que d'organiser un tournoi à cette fin? L'USV 86 vous convie donc au tournoi loisir 4x4 organisé ce samedi 23 août au Couvidôme Bernard Pignon, à Couvin. L'événement a évidemment pour intitulé "Mémorial Jean-Sé Cognaux". Il débutera  à 10h. Tous ceux, toutes celles, qui ont connu Jean-Sébastien, les connaissances de sa famille, sont invités à participer d'une manière ou d'une autre à cette journée dont les profits seront attribués au "Relais pour la Vie" de la Fondation contre le cancer.
    Renseignements 0492 564 611. Buvette, barbe à papa, petite restauration.

    B. TH.

    volley,mémorial

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Gens d'ici et d'ailleurs, Sports 1 commentaire
  • "Les Dames du Prieuré", de Francis Chabot: entre Charleville et Charleroi, un "polar transfrontalier"

    Francis Chabot aime les mots, les phrases, les  beaux textes, les formulations originales. On connaissait le citoyen de Forges chanteur, on ne le connaissait pas encore écrivain au sens strict du terme. Avec "Les Dames du Prieuré", bel ouvrage récemment paru avec la complicité de WebOpéra Editions Diffusion (Céline Lurquin), il surprend par sa belle écriture et la qualité de l'intrigue qui anime ce "polar transfrontalier". Tout commence au prieuré de Regniowez, marqué par le souvenir de la personnalité de l'artiste franciscain Bonaventure Fieullien. Des dames y organisent un atelier de dentelles aux fuseaux... Un  jour, une d'entre elles, belge, est retrouvée assassinée...

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : A l'agenda, Botte du Hainaut, Couvin: quoi de neuf?, Gens d'ici et d'ailleurs, Vie associative, culture, arts 0 commentaire
  • "T'es un vrai Couvinois si..." , le groupe qui fait le buzz sur Facebook

     

    Des groupes existaient déjà sur Facebook, rassemblant des ou les Couvinois, comme "Habitant de Couvin" par exemple. Un nouveau groupe vient de s'insérer dans le réseau social et nombreux sont ceux qui, se sentant Couvinois, s'y prennent au jeu.
    Ce groupe "T'es un vrai Couvinois si...", groupe ouvert, est d'autant plus étonnant, amusant, qu'il est l'initiative d'une personne qui n'a jamais habité Couvin. Ingrid Dufays, à l'origine de cette bonne idée: "Je n'y ai jamais habité, mais bien passé tous les congés possibles. Je suis la fille de "Nic" (la sœur de Flash partie de Couvin en 1958 vers Anderlues puisqu'elle y a été nommée institutrice à l'époque. Je suis une petite-fille Leclercq et, du côté paternel, bien avant ma naissance, ma grand'mère tenait l'Hôtel de la Place Verte. Bref, Couvin, c'est toute mes racines, quoi".

    Pour les internautes couvinautes, le "jeu" consiste à achever la phraseVrai Couvinois.jpg
    "T'es un vrai Couvinois si...". Et on se rend compte que les Couvinois, tout en ne manquant pas d'humour, sont avant tout des citoyens de cœur. Il ne faut pas spécialement, bien que certains le regretteraient volontiers, être né à Couvin pour se sentir couvinois. Il suffit d'y vivre et d'y partager.

    Compléter la phrase, c'est ouvrir la porte des souvenirs, des espoirs, des gens qui ont fait (certains font encore) la vie de Couvin, c'est aller rechercher quelques petites tranches de vie personnelles qui font que la vie à Couvin n'est pas tout-à-fait la même qu'ailleurs. C'est aussi admettre, comme "Le Couvinois" -le blog qui vous dit quoi- le pense intensément, que ces Couvinois vivent dans une des plus belles régions du monde, qu'ils et elles ont de quoi en être fiers/fières, et qu'il n'y a pas de raisons de ne pas exhiber haut et fort cette fierté.

    Face à un succès déjà acquis, gageons donc que ce groupe "T'es un vrai Couvinois..." sera synonyme de nouvelles solidarités, de liens sociaux réaffirmés, d'échanges, de convivialité, d'ouvertures, d'imagination, d'un positivisme même audacieux capable de se défaire de tout fatalisme destructeur. Et que ce groupe sera une occasion à ne pas rater de maintenir et d'affirmer la terre couvinoise comme une des plus belles régions du monde et, surtout, un havre où il fait bon vivre.

    BERNARD THEIS

     

    Lien permanent Catégories : Couvin positif, Couvin: quoi de neuf?, Gens d'ici et d'ailleurs, Humeur, humour et grognes, Justes causes et bonnes solidarités, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux 4 commentaires