Gens d'ici et d'ailleurs - Page 4

  • Stéphane Lahaye est décédé

    Victime, il y a quelques jours, d'un accident sur le ring ceinturant Charleroi, Stéphane Lahaye n'a pas survécu à ses graves blessures. D'origine couvinoise, il était bien connu dans les milieux du basket, et l'on sait combien ce sport est populaire dans la région de Couvin.
    La nouvelle de son décès a suscité beaucoup de tristesse et n'a pas manqué d'alimenter les commentaires et réactions sur les réseaux sociaux.

    Son décès a fait l'objet d'une publication dans les médias, notamment sur Sudinfo. Voici le lien. 

     

    http://www.sudinfo.be/847181/article/regions/sambre-meuse/sports/2013-10-30/le-basket-namurois-en-deuil-stephane-lahaye-n-a-pas-survecu

    B. TH.

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Faits divers, police, pompiers, Gens d'ici et d'ailleurs 0 commentaire
  • Couvin: découvrez les "nanas" d'Amande

    amande nana.jpgAmande In (Amandine Lambotte), jeune artiste de Brûly déjà bien connue, expose ses œuvres du 7 octobre au 7 novembre dans les locaux de "Lady Marmelade", rue de la Gare à Couvin. Particularité: ce sont des œuvres illustrant des femmes -des "nanas"- qui sont présentées.

    L'autre jour, sachant qu'Amande préparait une exposition d'oeuvres représentants des "nanas", je demandais à l'artiste si elle comptait illustrer Marylin Monroe. Réponse négative. De même, Amande ne peindra pas Simone de Beauvoir. Pas question pour Amande de s'attarder à des clichés, sauf éventuellement ceux qu'elle prend et qu'elle travaille quand elle abandonne ses pinceaux pour poser son regard curieux à travers l'objectif d'un appareil photo, avec le même souci pour la belle image aussi inattendue qu'inspirée.
    Beauté:  voilà bien un terme approprié pour le propos qui nous occupe aujourd'hui. Beauté des oeuvres, beauté de la personne qui les façonne. Une belle personne, c'est un être humain qui cherche à aller plus loin, plus profondément, pour atteindre la perfection. C'est une personnalité qui s'engage dans la société ou la vie culturelle, avec le même souci de croire en un monde meilleur pour ses semblables. C'est l'expression, grave ou souriante, sérieuse ou moqueuse, des idées, des implications, des innovations, des combats. Voilà brossé, en quelques mots, un portrait d'Amande, une vraie "nana" parmi toutes celles qui se distinguent dans le monde d'hier ou d'aujourd'hui.
    Travailleuse infatigable, d'une motivation à toute épreuve, d'un enthousiasme débordant de chaleur, d'humanité et de féminité, Amande cherche, trouve et invente. Les taches de café deviennent des supports d'un art pensé et construit. Les tranches de vie de femmes au destin fabuleux, comme celui d'Amélie Poulain, deviennent des portraits, pour le plus grand plaisir de toutes et tous. Avec Frida Kahlo, Edith Piaf, Emma Hennings, Anne Frank ou Deborah Harry (pour ne citer que celles-là), Amande nous invite à retrouver cette féminité qui, même discrète voire cachée, se trouve dans le coeur de tous les hommes.

    B.TH.

    Lien permanent Catégories : A l'agenda, Belles images, Couvin positif, Couvin: quoi de neuf?, Gens d'ici et d'ailleurs, Vie associative, culture, arts 1 commentaire
  • Couvin: Roger Petitjean est décédé, c'était la Quincaillerie Baurain

    PETITJEAN Roger janvier 2005.JPGEncore une figure couvinoise qui disparaît. Roger Petitjean s'en est allé ce lundi 19 août à Couvin, la ville qui l'avait vu naître le 5 décembre 1922. Ses funérailles se dérouleront ce jeudi 22 août à 10h30 en l'église décanale de Couvin. Dans l'attente de la cérémonie, il repose au funérarium Gilson (salon A), rue Planesse à Couvin, où les visites sont attendues ces mardi et mercredi de 16 à 19h.

    Roger Petitjean, c'était la Quincaillerie Baurain, un de ces magasins rarissimes de nos jours (si pas, carrément inexistants), sorte de grand bric-à-brac au sens positif du terme, merveilleusement bien organisé. C'est là que, chaque jour, les bricoleurs ou hommes de métiers, les chasseurs, les pêcheurs, les ménagères -en fait, tout le monde-, allaient chercher trois vis, cinq boulons, un passe-vite, un moulin à poivre, une foreuse, une boîte de cartouches, un couteau suisse, une bonbonne de gaz ou un service à verres. On y trouvait même des verres pour les quinquets, ces lampes à pétrole en cuivre, que l'on s'arrache aujourd'hui dans les brocantes. Une entreprise centenaire, qui avait fait sa réputation, justement  parce qu'on pouvait y trouver tout, à la pièce. C'est aussi cette caractéristique qui a mené l'entreprise à la faillite, il y a quelques années: une fin précipitée par la concurrence des chaînes de magasins de bricolages, où l'on ne trouve pas grand-chose, mais en grandes quantités en partie inutiles.

    La réussite commerciale de Roger Petitjean l'avait érigé au rang des notables, sociétaires couvinois demandés et appréciés dans les associations. Il était président d'Honneur de l'Association des Commerçants et Industriels de Couvin, membre de la Confréries des Archers de Saint-Sébastien, vice-président honoraire de la Société Royale d'Harmonie de Couvin. Citoyen d'Honneur des villes de Couvin et de Montbard, Roger Petitjean était aussi un patriote. Il était réfractaire 40-45 et, à l'époque, il avait été à la base d'un grand mouvement de solidarité mis sur pied par "les jeunes filles et les jeunes gens de Couvin" en faveur des sinistrés du pays. Il y a quelques années, Roger Petitjean nous avait confié ces quelques souvenirs. C'était un personnage...

    BERNARD THEIS

    Photos, ci-dessus et ci-dessous (cliquez sur les clichés pour les agrandir):
    -Roger Petitjean, il y a quelques années (2005, photo B.TH.);
    -La semaine de la solidarité, dans les années 40. Roger Petitjean est debout, à droite (photo famille Petitjean);
    -La Quincaillerie Baurain, une vraie institution (photo B.TH.).

    couvin,décès

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Gens d'ici et d'ailleurs 2 commentaires