Gens d'ici et d'ailleurs - Page 5

  • Pesche: Roger Tilquin, un homme actif et honnête, s'en est allé

    TILQUIN Roger nov 2006 002.JPGC'était un homme actif, droit et honnête, un dévoué, un brave... Son énergie ne l'a pas épargné de la maladie. Après plusieurs mois de combat contre celle-ci, Roger Tilquin est décédé ce 7 août à l'âge de 79 ans.

    Roger Tilquin a passé de nombreux moments de sa vie à s'investir pour les causes communes que représentent les associations ou la gestion communale. Déjà conseiller communal avant 1977, date de la fusion des communes, Roger Tilquin est resté mandataire communal jusqu'en 2006 sans interruption. Il eut même des responsabilités importantes: une charge d'échevin, ayant notamment l'Etat-civil dans ses attributions, pendant trois ans, du temps du mayorat de Pierre Serckx. Ses responsabilités, issues de son mandat communal, se sont aussi exercées dans des intercommunales de la région, telles que l'IDEG (électricité), l'Hôpital de Chimay, l'AIESH (dont il fut vice-président), l'abattoir (dont il fut président)...

    C'était un sociétaire, s'investissant dans sa paroisse, son parti (le cdH), à qui il est resté fidèle pendant toute sa carrière politique et jusqu'à ce jour. Il y apportait sa sagesse et son expérience, avec assiduité. Et, dans un tout autre registre, les cyclotouristes se souviendront qu'il fut, pendant 20 ans, le conducteur de la "voiture de service" des sorties du Vélo-Club des Fagnes.

    Roger Tilquin avait mené une belle carrière de cadre technicien aux Usines Saint-Roch de Couvin. Il était un des piliers du service technique et se rendait soiuvent à l'étranger donner des conférences relatives au chauffage central ou à l'énergie.

    Ce brave homme était aussi un époux et un père de famille nombreuse. Il avait épousé une institutrice du village, avec qui il a élevé cinq enfants. Il est décédé en laissant neuf petits-enfants dans la peine.

    Ses funérailles auront lieu ce lundi 12 août à 10h30 à Pesche. Il repose au Funérarium Smet à Chimay où des visites peuvent être faites dès ce vendredi 9 août, de 16 à 19h.

    BERNARD THEIS
    (photo archives B. TH., 2006)

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Gens d'ici et d'ailleurs, Politique locale et régionale 1 commentaire
  • Couvin: adieu au "Bocq", ce vendredi après-midi

    Le Couvinois a relaté récemment le décès d'Yves Antoine, mieux connu à Couvin sous son surnom: le Bocq. C'est une figure bien connue de Couvin qui s'en est allée, personnage qui restera à jamais dans les mémoires. Pour relire la note que nous lui avions consacrée, cliquez ici.

    ANTOINE Yves dit Le Bocq Liste MR Couvin 2006.JPGYves Antoine, le Bocq donc, nous a quittés dans la force de l'âge, à 51 ans. Il était né à Couvin le 24 juin 1962. Ses funérailles se dérouleront ce vendredi 2 août à 15h. Personne ne sera étonné de savoir que les funérailles religieuses seront célébrées en l'église des Bois, chapelle du Fonds de l'Eau, à Couvin, à quelques mètres de la maison ancestrale où il habitait avec sa maman. Le Bocq était de ces hommes qui sont attachés corps et âme à leur terre. C'est d'ailleurs dans sa maison, 2 rue Pied de la Montagne, qu'un dernier hommage peut lui être rendu, ce jeudi 1er août encore, de 16 à 19 heures.

    B. TH.

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Gens d'ici et d'ailleurs 0 commentaire
  • Couvin: avec le décès du "Boc", le quartier du Fond de l'Eau est en deuil

    ANTOINE Yves dit Le Bocq Liste MR Couvin 2006.JPG"Le Boc" est mort. Il s'est éteint au cours de cette nuit de lundi à mardi, au petit matin. Mercredi passé, il avait été victime d'un arrêt cardiaque, peut-être consécutif à une piqûre d'insecte, dit-on. Il était depuis lors dans le coma. Il ne s'est pas réveillé.

    Quand, à Couvin, on parlait du "Boc", on avait immédiatement en tête cette figure unique d'un homme attaché à ses  terres couvinoises, ses bois, son quartier du Fond de l'Eau où il habitait, dans une maison ancestrale. Par contre, si on parlait d'Yves Antoine, on risquait de s'entendre répliquer "Qui ça?"... C'est pourtant sous ce nom qu'il était inscrit à l'Etat-civil depuis le 24 juin 1962. Il venait d'avoir 51 ans.

    Tout comme Noël Bouzin, "El Gus"(Auguste Laboureix), Yves "Le Boc" Antoine était une personnalité couvinoise bien connue, d'une convivialité bien enracinée dans son quartier à quelques mètres de l'église des Bois, de l'autre côté de la rue. Animateur de ce quartier érigé pour le folklore en "république libre", Yves Antoine accueillait depuis deux ans la Fête aux Oeufs, sur la devanture de sa maison.

    Pour sûr, tout le quartier le pleurera et personne, à Couvin, ne restera insensible à ce décès et à la disparition de cette figure typique.

     

    Notre photo: "Le Boc" Yves Antoine, en 2006. Archives B.TH.

    BERNARD THEIS

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Faits divers, police, pompiers, Gens d'ici et d'ailleurs 3 commentaires