Politique locale et régionale - Page 8

  • Thermic Distribution Europe: un cubilot électrique ? Une reprise par le personnel ?

    En faillite depuis quelques jours, Thermic Distribution Europe (société héritière des Fonderies du Lion) recherche un repreneur, par l'intermédiaire des curateurs. Interrogé cette semaine par des députés MR et Ecolo, le Ministre Jean-Claude Marcourt a fait le point dans ce dossier.

    Depuis lors, un vent favorable soufflant sur "Le Couvinois" (le blog de bonne foi qui vous dit quoi) a apporté des précisions quant aux intentions d'un des candidats repreneurs, le fondeur Roger Lecomte. Celui-ci serait intéressé par une reprise de l'activité de fonderie. Son intention est d'aménager un cubilot électrique, ce qui garantirait une plus grande longévité à l'activité.

    On apprend également qu'un nouveau projet de reprise existe, émanant du personnel de l'entreprise faillie. D'aucuns pensent que c'est un "beau projet", basé sur une structure alternative (forme coopérative ?) et utilisant notamment des possibilités offertes par l'octroi d'aides à l'emploi importantes dans le cas d'engagement de jeunes non-diplômés.

    Thermic Distribution Europe, héritière d'un savoir-faire confirmé et forte d'une réputation presque séculaire (l'origine de l'entreprise remonte à 1921), garde un potentiel énorme. Malgré la situation actuelle, la clientèle continue à manifester sa fidélité aux marques et à la qualité des fabrications. Un signe encourageant, qui n'autorise cependant aucune perte de temps quant à une reprise de l'activité.

    BERNARD THEIS

        

     

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Economique, social, Politique locale et régionale 0 commentaire
  • Couvin: il fait noir où l'on marche, les passages pour piétons sont mal éclairés

    Les passages pour piétons sur la Nationale 5 dans le centre de Couvin sont mal éclairés. Ils ne bénéficient d'aucun éclairage spécifique et, bien souvent, les vitrines des commerces  ne compensent que très mal un éclairage de ville nettement insuffisant. Des citoyens épinglent cette navrante situation, d'autant plus qu'un accident  sérieux s'est déroulé sur un de ces passages en décembre dernier. Et depuis plusieurs mois, sur un réseau social bien connu, un groupe attire l'attention. Sans résultats jusqu'ici.

    PassagesPiétonsN 20140213 023 legende.JPGAu début du mois de décembre, un jour vers 18h, Madame Germain a été victime d'un accident sur un des passages piétons traversant la Nationale 5, elle a été sérieusement blessée. Sur base de ce constat, son fils Christophe a lancé une pétition qui a recueilli plusieurs dizaines de signatures. Quelques temps auparavant, un groupe s'était créé sur Facebook, réclamant que des interventions se manifestent en faveur d'un éclairage des passages dits "protégés".

    Aux méfaits des automobilistes sans vergogne qui oublient que les piétons circulant sur les passages qui leur sont réservés  sont prioritaires, aux camions qui roulent tellement vite qu'on se demande comment ils pourraient s'arrêter au cas où, s'ajoutent les carences de l'éclairage.

    "Le Couvinois", celui qui vous dit quoi en toute bonne foi, a pu le constater à trois passages protégés. Les photos (ci-dessous, cliquez sur les images pour les agrandir) parlent d'elles-mêmes et, si l'on peut dire, font toute la lumière sur le sujet.

    Un changement est donc attendu. On pourrait penser, puisqu'il s'agit de la Nationale 5 de gestion régionale wallonne, que c'est le DGO (ex-MET) qui est compétent. Ce n'est pas ce que nous dit le bourgmestre de Couvin. Raymond Douniaux: "Les passages pour piétons sont bien de la compétence de la Commune de Couvin, la Région Wallonne n'a rien à voir là-dedans. Nous sommes au courant du manque d'éclairage et de l'accident survenu en décembre dernier. Nous avons demandé un rapport à la police et nous l'attendons. C'est plus compliqué qu'on ne le croit pour installer ou déplacer un passage pour piétons. Entre autres raisons, il ne faut pas de trottoir et il faut un accès en pente pour les personnes à mobilité réduite. Cela implique aussi, le cas échéant, la suppression d'emplacements de parking". L'idée est évoquée d'aménager un tel passage au niveau de la BNP, ainsi que devant l'ancienne ING au Faubourg Saint-Germain, comme l'a déjà souhaité le conseiller communal Vincent Delire.

    C'est donc l'attente qui prévaut à ce jour. Peut-être serait il opportun, parlant des "passages cloutés", que le bourgmestre et/ou son collège communal retapent sur le clou pour faire avancer les choses... Ou plutôt pour faire avancer les piétons, usagers les plus vulnérables de la voirie, avec davantage de sécurité.

    BERNARD THEIS

    Les photos

    Les clichés ci-dessous ont été pris le jeudi 13 février 2014 vers 18h15. Cliquez sur les images pour les agrandir sur votre écran.

    piétons,Couvin,ville,circulation,sécurité,

    Couvinville,circulation,éclairage,sécurité,

    Couvinville,circulation,éclairage,sécurité,

     

     

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Politique locale et régionale, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux 3 commentaires
  • Couvin: le chancre de la zone Somy-La Couvinoise sera bientôt une vaste zone de commerces et de services

    La modification du PCA n°4, Plan Communal d'Aménagement de l'espace Somy-La Couvinoise a Couvin a été approuvée définitivement en ce début janvier. La procédure entamée en 1998 s'achève ainsi. Une étape prometteuse et fondamentale avant l'aménagement complet de ce vaste espace de 138 hectares en un zone de services, de commerces et de PME. Ce lundi 27 janvier, le bourgmestre Raymond Douniaux et les échevins Eddy Fontaine ( commerce, PME) et Benjamin Calice (Aménagement du Territoire) ont fait le point. La procédure devrait aboutir à la régularisation de certaines entreprises, l'accueil de nouvelles et la création d'une grande surface, en l'occurrence un Intermarché.

    L'aménagement de la zone Somy-La Couvinoise, vaste espace compris entre l'administration communale de Couvin jusqu'au-delà du garage Daubercies vers le nord, est maintenant rendu possible grâce à l'approbation définitive du Plan Communal d'Aménagement n°4. Entre-temps, le site a vu disparaître l'entreprise Patigny et ses cuves à hydrocarbures et l'assainissement de ce site est en cours. Il y a quelques mois, on y a d'ailleurs découvert des vestiges funéraires datant de l'époque gallo-romaine...
    Aux côtés du bourgmestre Douniaux, les échevins Fontaine et Calice ont souligné l'importance que revêt ce vaste espace et les perspectives qu'il ouvre. Car on se situe là à l'entrée de Couvin, sur un territoire qui prendra une importance nouvelle dès que le contournement en cours de chantier sera opérationnel. Car il s'agit bien de préparer l'après-contournement, comme on peut le voir et l'entendre dans la vidéo ci-dessus. Ce tronçon de la Nationale 5 reprendra une importance locale et le rêve des autorités couvinoises serait d'en faire un véritable boulevard attrayant à l'entrée de la ville, une sorte de "Porte de France" à quelques encablures de la frontière.

    Réticences levées

    Ne serait-ce que par l'intention d'accueillir une nouvelle grande surface, ce projet a suscité des réticences, que les échevins disent avoir levées à force de dialogue et de concertation. Delhaize, Colruyt, Champion et Intermarché avaient manifesté leur intérêt pour s'établir dans cet espace. Il a été demandé aux commerçants couvinois laquelle de ces enseignes leur ferait moins de tort. La réponse fut unanime: un Intermarché. Le site sera donc, à l'issue, régi par les Mousquetaires.
    On parle également d'une pharmacie et de l'installation de certains magasins qui sont pour l'instant excentrés. On évoque aussi une salle de jeux pour les enfants et il n'est pas exclu qu'une partie de l'administration communale puisse s'établir dans les nouvelles installations. L'espace serait doté d'un parking de quelque 400 places.
    Le site est multi-propriété. Une partie appartient à la Ville de Couvin, un autre à la SNCB. C'est une société AKP qui a racheté le site Patigny, et certains privés sont aussi propriétaires de l'une ou l'autre parcelle. Il appartiendra à la commune de Couvin, non pas de jouer à l'opérateur -ce n'est pas son rôle- mais de faciliter l'aménagement et le développement de cette zone, entre autres en y prévoyant les voiries et autres commodités.
    L'enjeu est de taille. Il devrait participer au développement de la région, dopé par le contournement et parallèlement aux soutiens accordés à l'extension du zoning de Mariembourg, au tourisme, aux PME et à l'image de la région.
    On ne sait pas encore quel nom portera ce nouvel espace grouillant d'activités. Couvin a déjà son Espace des Fonderies Saint-Joseph, avec une zone artistique appelée Espace Watriquet. Il y a aussi le Jardin des Mayeurs... Les paris sont ouverts. En attendant, qualifions ce projet par les termes qu'il suggère à ce stade: encourageant et positif.

    BERNARD THEIS
    (texte et vidéo)

     

    Lien permanent Catégories : Couvin positif, Couvin: quoi de neuf?, Economique, social, Politique locale et régionale 2 commentaires