Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux - Page 4

  • Pénuries d'électricité: voilà pourquoi le sud-ouest de l'Entre-Sambre et Meuse n'est pas concerné

    Les communes  de Chimay, Momignies et quelques villages du sud et de l'ouest de l'entité de Couvin n'ont rien à craindre de l'hiver. Leurs habitants verront clair, ils auront chaud et pourront continuer à regarder la télé ou écouter la chaîne stéréo en toute quiétude. Les coupures volontaires de courant, issues d'une  pénurie d'électricité ne seront pas pour eux.

    Les communes de Chimay, Momignies et une partie de l'entité de Couvin ne seront pas concernées par les (éventuels) délestages issus d'une pénurie d'électricité. Pas de black-out donc. Pourquoi? Tout simplement parce que ces lieux ont le privilège -puisqu'ici, c'en est un- d'être alimentés en électricité par le réseau français. Et les Français ne sont pas concernés par cette menace. Pourquoi? Tout simplement parce que le problème de l'électricité n'a pas été mal géré.

    "Le Couvinois", le  blog qui vous dit quoi que vous êtes en train de consulter là présentement, est d'avis que l'électricité a été mal gérée dans notre pays. Entre les partisans inconditionnels du tout-nucléaire et les partisans non moins inconditionnels du tout-énergies renouvelables, le déclic ne s'est pas fait, le courant n'est pas passé. Décidant la sortie (justifiée selon Le Couvinois) du nucléaire, nos dirigeants auraient du prévoir de quoi le remplacer et mettre en œuvre activement et sans toutes ces tergiversations, et avec mesure, discernement et réflexion, un programme de dispositifs d'énergies alternatives. L'éolien peut-être, tenant compte des caractéristiques, notamment paysagères, des régions convoitées; la biomasse, hautement plausible dans les zones rurales; les initiatives originales, audacieuses et efficaces, telles celles lancées par Fernand Platbrood à Cul-des-Sarts.

    En attendant, voilà où on est... Encore bien que Chimay, Momignies et (une partie de) Couvin sont proches de la France.

    Un article paru dans L'Avenir résume et détaille bien cette situation. En voici le lien: http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20140903_00523135

    BERNARD THEIS

    Lien permanent Catégories : Botte du Hainaut, Couvin: quoi de neuf?, Dans la presse ou à la télé, Politique locale et régionale, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux 2 commentaires
  • "Le Petit Rustique" n'est pas mort à Matagne-la-Petite: il ne manque pas d'air et se prépare à décoller!

    Depuis plusieurs décennies, "Le Petit Rustique" est un café sympathique à Matagne-la-Petite. Loin des débordements occasionnels inhérents à tout débit de boissons, cet estaminet a rempli une mission fondamentale: contribuer au maintien, voire à la création de liens sociaux dans un village où il n'existait pas de lieu de rencontre. Une asbl "Ca ne manque pas d'R" vient de se créer pour maintenir, voire amplifier cette mission. Explications.

    20140729 004 Petit Rustique.JPG"Le Petit Rustique" est depuis plusieurs décennies un café sympathique de Matagne-la-Petite. Presqu'à l'ombre du Carmel (aujourd'hui propriété de la commune de Doische), il était le seul lieu de rendez-vous, autorisant des citoyens de toutes les générations à prendre un verre, discuter le bout de gras, taper la carte, se détendre, discuter, imaginer. En cela, il jouait le rôle fondamental de maintenir ou raffermir les liens sociaux, facteur de cohésion, de citoyenneté, de solidarité dans le village.

    Il y a quelques semaines, "Le Petit Rustique" était désert et son existence était menacée. Présents avec un certain succès depuis quelques années, les exploitants ont quitté les lieux. C'est alors qu'un habitant du village, Yvan Nicolas, actif dans diverses associations et projets de la région, s'est mis en tête de ne pas abandonner ce lieu et le maintenir en vie. De "simple café", l'endroit pouvait devenir centre de développement d'idées, de projets, de cultures au sens large des termes. Une asbl "Ca manque PAD'R" fut créée début juin, PAD'R étant aussi l'abrégé de "Petit Associatif Dynamique Rustique". Trois personnes forment le noyau de cette asbl: Yvan Nicolas, Saskia Jamar (de Mazée) et Christine Lambert. "Le projet, c'est l'esprit d'une maison de village, d'un café citoyen pas bobo", expliquent Yvan Nicolas et Saskia Jamar. "Nous ne voulons pas réinventer la poudre, mais bien proposer ou relayer des activités dans un esprit ouvert. Nous avons commencé par retransmettre les matches du Mundial en attirant l'attention sur l'envers du décor, la situation au Brésil, les dessous du sport, mais sans lasser les gens ou trop intellectualiser."

    Les membres de l'asbl gestionnaire apprécient que les habitants viennent avec des idées et proposent des activités. Ainsi, un programme se concrétise et s'élabore au fil du temps, des idées et des propositions. "Un jeune du village a demandé pour organiser un tournoi de jeux Play Station. Il s'occupe de tout, ça nous plaît bien. Un "blind test" est annoncé, il faudra deviner le titre d'un air de musique ou d'une chanson à l'écoute des quelques premières notes. Un  thé dansant est organisé le 15 août et les aînés du village nous  ont demandé que le lieu soit ouvert le dimanche matin pour le jeu de cartes apéritif. Ce serait fait!" Des contacts avec le Foyer Culturel de Doische, un premier partenariat est né: la présence d'un "livre-échange", on emprunte le livre sur un présentoir, on le ramène quand on l'a terminé. Et Les membres de l'asbl comptent bien, deux fois par mois si possible, faire de ce lieu un café-concert. D'ailleurs, ce vendredi 1er août en soirée, Daniel Guillaume et Philippe Antoine, artistes bien connus de la région, présenteront leur spectacle "Gare au Gorille", composé de chansons de Georges Brassens. L'entrée est libre, les artistes seront payés "au chapeau".

    "Le Petit Rustique" repose sur le bénévolat. L'asbl ne recevant aucun subside, elle ne peut compter que sur ses propres rentrées pour subsister mais à plus forte raison pour concrétiser ses projets. Un vrai défi à relever, motivant mais aussi inquiétant: passé l'été, les frais de chauffage s'ajouteront au loyer...
    L'endroit ne manque pas de charme. Il porte bien son nom: vieille bâtisse rurale, vieilles poutres, grandes tables en bois. A l'intérieur, Le Petit Rustique peut accueillir quelque 60 personnes. Deux terrasses (à l'avant, à l'arrière)augmentent la capacité de l'estaminet qui compte bien rayonner dans le village, mais aussi dans l'entité de Doische et même dans toute la région.

    En pratique

    Le Petit Rustique, 17 rue de l'Auberge, 5680 Matagne-la-Petite (Doische). Tél. 060 34 91 34.
    Ouvert les jeudis et vendredis de 11 à 14 h et de 17 à 22 h, le samedi de 11 à 22 h et le dimanche de 10 à 22 h.

    BERNARD THEIS

    Photos: Saskia Jamar et Yvan Nicolas, à la base du projet "Le Petit Rustique", asbl "ça manque PAD'R". L'intérieur du bâtiment, rustique et sympathique.

     Petit Rustique.JPG

     

    Lien permanent Catégories : Arrondissement de Philippeville, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux, Vie associative, culture, arts 0 commentaire
  • Couvin: la Nationale 5 toujours interdite à la circulation entre la ville et Le Brûly

    Ce mercredi aux environs de 16h30, la Nationale 5 était toujours interdite à la circulation entre Couvin et Le Brûly. En cause, un camion-citerne qui a versé sur le flanc dans le bois aux environs de midi. Dans son embardée, le poids-lourd a accroché une voiture. Les deux conducteurs ont été légèrement blessés.

    Prévenus, la Protection Civile et le service SOS Pollution se sont rendus sur les lieux. La citerne du camion contenait en effet un engrais contenant de l'azote, nocif pour les milieux aquatiques.

    L'Avenir a relaté cet accident. Voici le lien: http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20140625_00495497

    B. TH.

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Faits divers, police, pompiers, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux 7 commentaires