Sports - Page 4

  • Nismes: une pétition circule pour le ré-aménagement de la piscine

    Nismes piscine 2005 3.JPGDes Nismois ne veulent pas se contenter de la course de baignoires ou des barques à touristes pour satisfaire leurs besoins d'eau pendant l'été. Une pétition circule, destinée à être adressée au bourgmestre Bruno Buchet, en vue du ré-aménagement de la piscine en plein air de Nismes.

    La piscine, en plein air, de Nismes est fermée depuis plusieurs années. Elle ne répondait plus aux exigences de sécurité. La rénover aurait coûté trop cher, disait-on à l'époque. Le conseil communal avait alors un plan B: dans le parc -les Jardins d'O-, aménager un espace baignade qui aurait eu la particularité de s'auto-épurer de manière écologique.

    Mais cette noble et fluide intention s'est transformée en coup dans l'eau, après une visite que les édiles et techniciens viroinvalois ont effectuée dans un espace de baignade de ce genre. Très aléatoire, efficacité douteuse, coût plus important que prévu.

    Moralité: plus rien ne baigne à Nismes! Et de plus, les rares piscines en plein air ont été fermées puis détruites, comme celle de Mariembourg. Les candidats baigneurs peuvent toujours aller aux Lacs de l'Eau d'Heure ou à celui des Vieilles Forges pour leurs plaisirs aquatiques, sachant que, en Belgique ou en France, les piscines couvertes ne manquent pas vraiment.

    Quoi qu'il en soit, la pétition circule. "Nous aimerions faire parvenir celle-ci à M. Buchet, afin que les citoyens puissent s'exprimer librement pour ce ré-aménagement. (...) N'oubliez pas tous ces bons moments que nous avons passés, les rencontres que nous avons faites, et tous les souvenirs liés à cette magnifique piscine, souvenirs que l'on aimerait faire partager à nos enfants", peut-on lire dans le texte.

    On peut signer ou partager cette pétition en ligne sur le site https://lapetition.be.

    BERNARD THEIS
    (photo: archives B. TH., 2005)

     

    Lien permanent Catégories : Politique locale et régionale, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux, Sports, Viroinval 1 commentaire
  • "Le Bianchi Rallye, un non-événement très nuisible à Couvin"

    couvin,bianchi

    Le Bianchi Rallye ne passe ni inaperçu, ni inoui (au sens propre "sonore" du terme) à Couvin. Quand d'aucuns apprécient cet "événement spectaculaire et haut en couleurs", d'autres maudissent les pétarades des véhicules, les pollutions y compris sonores, les menaces pour la sécurité et les désagrément de toutes sortes. Le Débablaton, espace de parole libre du blog "Le Couvinois" (celui qui vous dit quoi), a reçu une réflexion, qu'il publie. Non pas pour une critique gratuite et facile, mais pour susciter, alimenter le débat. C'est l'esprit du Débablaton!

    Anne Boulet:

    "Un non-événement très nuisible à Couvin. Les frustrés d’un volant de compet’ se retrouvent pour un rallye de légendes ! Quelles légendes et pour qui ? Quelques buvaquis stationnés devant les nombreuses buvettes ! Tiens, seront-ils les alcootestés de ce soir ? Et vas-y que je te pétarade, échappements traficotés, crissements de pneus, accélérations dingues, dégagements de fumées et de gaz toxiques… passez à la pompe ! Des vieux machins horriblement polluants ont –ou prennent – tous les droits alors que nos véhicules sont verbalisés si leur échappement est accidentellement défectueux. Et les mobylettes aux échappements trafiqués de nos jeunes n’échappent pas non plus aux contrôles policiers. Bel exemple. Les lois ne s’appliquent donc pas à tous ! Et sur quel parcours : les « excepté circulation locale » notamment, donc des voiries que le citoyen couvinois ne peut pas habituellement emprunter, le Bianchi oui, sans problème. La proximité du barrage du Ry de Rome, réserve d’eau potable! Et les fous sur la RN 99 ou ailleurs dans Couvin et les villages… Puis ceux qui en viennent et se prennent pour des compétiteurs champions au risque de mettre en danger la vie des piétons et des automobilistes (c’est du vécu…) Un bruit insupportable dès le petit matin (repérages ?) et jusqu’à la nuit pour l’adrénaline de quelques fadas, non, non et non. Des perturbations autant pour les humains que la faune et les dégâts à la flore sont inacceptables. Sans compter les emmerdes pour les autochtones contraints de parcourir des kms en plus pour rentrer chez eux. Alors Messieurs, politiques et soi-disant pilotes, faites le bilan carbone de ce non-événement aux nuisances multiples. Puis laissez notre région, ses campagnes et ses bois à ceux qui y vivent et qui les respectent, à ceux aussi - et ils sont nombreux en ce bel été - souhaitent les visiter en toute quiétude et sécurité.

    Anne Boulet"

     

    Commentaires souhaités. Débattons, débablatons!

    B. TH.

     

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Le Débablaton(c), Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux, Sports 10 commentaires
  • Le Tour de la Province de Namur dans notre région

    Le tour de la Province de Namur est de retour et, avec lui, sa horde de coureurs, sa caravane, ses animations. Dès ce mercredi et jusqu'à dimanche, les cyclistes espoirs et élites (professionnels) sans contrat se livreront un combat sans merci sur les routes de notre province.

    La Province de Namur, partenaire du Tour, vous donne rendez-vous chaque jour aux arrivées d'étapes pour accueillir les coureurs.

    Ces rendez-vous sont fixés les

    -mercredi 31 juillet à Doische, rue Martin Sandront (terrain de football

    -jeudi 1er août à Walcourt, place de l'Hôtel de Ville

    -vendredi 2 août à Florennes, rue de la Chapelle

    -samedi 3 août à Bièvre, rue du Centre et

    -dimanche 4 août à la citadelle de Namur, avenue Marie d'Artois.

    De nombreux cadeaux sont à gagner chaque jour (séjour vélo, repas au Château de Namur, entrées à Walibi, à Bellewaerde et au domaine provincial de Chevetogne, des essais de Kia et Nissan, des paniers de produits du terroir, etc.

    Pour participer, écoutez Vivacité ou découpez votre bulletin de participation dans L'Avenir et rendez-vous sur le site de l'arrivée où vous pourrez glisser votre bulletin complété dans l'urne installée sous le chapiteau de la Province de Namur. L'occasion, aussi, de découvrir une exposition consacrée au vélo, axée sur l'évolution du vélo de course de 1907 à nos jours, organisée avec la complicité du musée du Cycle d'Amay, toujours sous le hapiteau de la Province.

    Lien permanent Catégories : A l'agenda, Arrondissement de Philippeville, Sports 0 commentaire