fonderies du lion

  • Couvin: l'Espagnol actionnaire majoritaire de Thermic Distribution Europe a filé à l'anglaise

    L'actionnaire principal de Thermic Distribution Europe, l'Espagnol Jesus Lavin, a filé à l'anglaise... Dans la nuit de mercredi à jeudi, un camion a emmené toutes ses affaires personnelles de la maison qu'il occupait dans la région de Bruxelles... Une maison dont le loyer était payé par Thermic Distribution Europe, la société issue des Fonderies du Lion de Frasnes (Couvin).

    C'est le propriétaire de la maison occupée par M. Lavin qui a prévenu l'entreprise frasnienne, après avoir observé que l'occupant de l'immeuble loué par Thermic Distribution Europe lui avait abandonné ses clés. On pense qu'il a rejoint son pays d'origine, l'Espagne... L'actionnaire principal (75%) de la société Ecomasa qu'il a fondée avec Andrès de Leon et qui a repris en janvier 2011 la société Thermic Distribution Europe (héritière des Fonderies du Lion) file donc à l'anglaise.


    Un départ qui interpelle, dans le contexte socioéconomique extrêmement fragile que connaît l'entreprise de Frasnes. Au cours des dernières semaines, les difficultés et imprévus se sont accumulés, comme nous le révélions dans une précédente note sur ce blog (à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur les mots soulignés). Ces aléas ont ralenti considérablement le développement de l'entreprise et suscité de sérieux doutes quant à son avenir.

    Bref, à l'annonce du départ de l'actionnaire principal et après le départ d'une bonne partie de l'équipe commerciale de l'entreprise de Frasnes, le tout chapeauté par une situation industrielle et économique fragilisée, on est droit de se demander si les rats ne sont pas en train de quitter un navire promis au naufrage. Le départ de M. Lavin a au moins un effet immédiat: les conseils d'administration prévus dans les prochains jours sont reportés, au grand dam de la Région wallonne qui cherche apparemment à maintenir une activité sur le site frasnien. Les prochains jours seront décisifs pour l'entreprise frasnienne.

    BERNARD THEIS

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Economique, social 0 commentaire