pompiers

  • Nismes: un hélicoptère salvateur au rond-point

    Aperçu ce vendredi après-midi au centre de Nismes. Posté sur Facebook, d'où cette vidéo a été reprise.

    Impressionnant. Et interpellant: les commentaires laissent entendre qu'il n'y avait pas de SMUR opérationnel à ce moment...

    https://www.facebook.com/photo.php?v=10200510497719381&set=vb.1665938866&type=2&theater

    B. TH.

     

    Lien permanent Catégories : Faits divers, police, pompiers, Viroinval 0 commentaire
  • Couvin: il faut porter secours au service d'incendie

    Le service régional d'incendie de Couvin est dans un état lamentable. C'est la conclusion du dossier paru ce samedi dans le quotidien régional namurois L'Avenir (édition Entre-Sambre et Meuse). Notre confrère Patrick Lemaire fait état d'un "rapport accablant" dressé par la Direction générale de la Sécurité Civile.

    On découvrira en ligne l'annonce synthétique de ce dossier de deux pages panoramiques.

    Les critiques, qui nécessitent des secours d'urgence en faveur du service, portent sur six principaux points.

    -Un  cadre incomplet: en clair, d'après ce rapport, il manque 34 pompiers à Couvin. Il n'y en a que 42, sur un effectif qui devrait atteindre 73 pompiers-ambulanciers.
    -Une "ambiance détestable";
    -Un absentéisme interpellant;
    -Une organisation à améliorer;
    -Un manque de discipline, qui amènerait certains sapeurs à ne plus être du tout opérationnels;
    -L'immobilisme des autorités communales et du chef de service. Le rapport cité par notre confrère journaliste est fort: "Il semble qu'aucune solution n'a été apportée aux nombreuses problématiques et que 'immobilisme n'a eu pour conséquence qu'une augmentation et une aggravation de la situation".

    Le bourgmestre Raymond Douniaux de Couvin, et celui de Viroinval Bruno Buchet, sont invités à exprimer leur avis dans cet article. Le premier couvinois déplore la faible marge de manoeuvre en sa possession pour mettre en oeuvre des solutions adéquates. Le second, le Viroinvalois, déplore que rien ne bouge réellement du côté couvinois. Et le bourgmestre de Viroinval de pointer le manque d'effectifs du service. "... Or, Couvin vient de virer cinq volontaires suite aux problèmes en justice." On se souvient que plusieurs pompiers couvinois s'étaient adressés à la justice pour que les heures de garde à domicile soient rémunérées comme des heures de travail.

    Gageons que les autorités communales concernées auront à coeur d'éteindre les flammes que ce rapport ne manquera pas de provoquer.

    B. TH.

    Lien permanent Catégories : Couvin: quoi de neuf?, Faits divers, police, pompiers, Viroinval 0 commentaire
  • Services d'incendie: la Province de Namur soutient les zones de secours

    L’arrêté royal relatif à la constitution de trois zones de secours en province de Namur, on s’en souvient,  a été publié au Moniteur belge en janvier 2012. Il officialisait ainsi l’organisation des pré-zones de secours dans notre province.

    Trois zones ont ainsi été créées:

    -la zone DINAPHI regroupe 22 communes des arrondissements de Dinant et Philippeville, dont Couvin, Viroinval, Cerfontaine;
    -la zone NAGE qui réunit les communes de Ohey, Namur, Profondeville, Assesse, Andenne, Eghezée, Fernelmont, Gembloux, Gesves et La Bruyère;
    -la zone VAL DE SAMBRE (nord-ouest) enfin qui rassemble Sombreffe, Sambreville, Floreffe, Fosses, Jemeppe et Mettet.

     Leur mise en place s’est déroulée tout au long de l’année 2012. Elle a, notamment, porté sur la rédaction de conventions entre les différentes communes impliquées.

    Un nouveau pas vient d’être franchi, ce 30 janvier, avec la décision de financement, par la Province de Namur, de ces trois zones. A l’invitation du Collège provincial, une rencontre entre  le Gouverneur de la Province,  D. Mathen, les Présidents des 3 zones, MM. Fr. Bellot pour la zone Dinaphi, M. Prévot pour la zone Nage, Luperto pour la zone Sambre et Meuse, a permis de fixer les contours de l’intervention provinciale.

    Pour rappel, la Province de Namur, à l’occasion de la présentation récente au Conseil provincial de sa Déclaration de Politique Provinciale,  a confirmé sa volonté de soutenir les communes. En l’occurrence, elle le fera dans le cadre du financement des Zones de secours. Le souhait d’une représentation provinciale au sein des conseils de Zones a été exprimé auprès des Présidents de ces zones.  Un  montant est aujourd’hui provisionné au budget provincial, à hauteur de 680.000 €.

    L’accord conclu à la suite de cette réunion prévoit une  représentation provinciale au sein des 3 zones. Par ailleurs, une  clé de répartition du financement provincial s’établit sur trois parts égales entre les 3 Zones de secours. La subvention provinciale portera sur des dépenses extraordinaires ou sur des dépenses ordinaires, par le biais d’une convention.

     A partir de 2014, elle prévoira, en outre, une aide minimale de 50.000 € par an et par Zone. De plus, des aides spécifiques en lien direct avec les métiers provinciaux seront également envisagées. Quant à la provision de 680.000 € déjà budgétisée, chaque Zone en recevra le tiers, après qu’une modification budgétaire ait été approuvée au niveau du Conseil provincial.

    En outre, cette rencontre a insisté, et ce de manière unanime, sur la nécessité de mettre en place, sous l’égide du Gouverneur, une coordination provinciale entre  les trois zones, ceci dans un souci de cohérence et de synergie susceptibles d’entraîner des économies d’échelle.

    Lien permanent Catégories : Arrondissement de Philippeville, Couvin: quoi de neuf?, Faits divers, police, pompiers 0 commentaire