promenades

  • Couvin: les nouvelles promenades balisées, témoignage vécu

    Bandeau Débablaton+450.jpg

    Couvin a inauguré récement son réseau de promenades balisées. Un projet, en route depuis "belle lurette", s'est enfin concrétisé. Mais est-il vraiment au point? Cette inauguration n'est-elle pas prématurée? Une citoyenne, Marianne Tittelbach, randonneuse avertie, l'a testé. Elle témoigne en adressant au blog "Le Couvinois", le texte suivant, pour publication. Le Débablaton l'accueille, non pas dans un but gratuit de critique facile, mais bien en vue d'une amélioration. Le débat est ouvert.

    Marianne Tittelbach: 

    "Tôt ce matin, avant les fortes chaleurs, armée de mes bottines de marche, de mon short et d'une bouteille d'eau, je me lance dans la découverte d'une des randonnées balisées sur Couvin. La promenade de la « justice ».

    Comme ce circuit passe devant chez moi, facile, je connais déjà un peu le tracé. Je l'ai tenté il y a quelque temps mais ai dû rebrousser chemin car la nature avait repris le dessus sur le macadam. Allez, go, on se lance ! Rue de la Justice, puis direction la petite route agricole qui mène à la rivière. Je suis enchantée de voir qu'on a dégagé la route et qu'on la recouverte de gros cailloux.... Je continue, heureuse de ne plus me faire « esquinter » par les orties et autres plantes urticantes...Le balisage est bien réalisé. Pas de souci. Je suis confiante. Cela ne dure pas, je me retrouve face à un dilemme. Le chemin s'arrête là. Un carré « bleu » m'indique que je suis sur la bonne route mais aucune direction. Tout droit, un champ, à droite une nature foisonnante qui ne mène nulle part. Je sais que sur la gauche existe un petit pont de fortune enjambant la rivière. Mais pour accéder à ce pont, je dois éviter les chardons de plus d'un mètre de hauteur, les orties, les ronces. Je regrette amèrement de ne pas avoir mis un pantalon plus long. On ne peut pas dire, en ce moment, que ma circulation sanguine est mauvaise au vu du nombre de piqûres. Je continue courageusement. Je ne vais tout de même pas rebrousser chemin et ce pont ne doit pas être loin. De fait, je le vois en mettant le pied, par hasard, dessus. Et oui, lui aussi, n'a pas été épargné par la nature sauvage. Traversée de cette dalle qui fait office de pont. Devant moi, à nouveau, des plantes sympathiques qui m'invitent à venir me faire piquer à nouveau. Un courageux randonneurs a tracé un « passage étroit » avant moi. Je m'y engage. Je protège mon corps comme je peux et je parviens enfin au croisement. Ouf ! Je suis persuadée que maintenant, ma balade, va être agréable. Comment aurait fait un touriste ? Heureusement que je connaissais déjà le parcours.

    Je continue mon périple sur un terrain herbeux mais praticable et puis, misère, devant moi: une petite mare recouvre le sentier. Impossible de passer sur la gauche ou la droite. J'évalue approximativement la profondeur de cette marre naturelle. Bon, le vendeur m'a certifié que mes chaussures étaient imperméables et prévues pour des bons randonneurs. Obligée de lui faire confiance, je pénètre dans cette eau sale et traverse en déséquilibre parfait l'obstacle.

    Le reste du parcours se faisant sur une route agricole, agréable, mais pas à l'ombre. Ca, je le savais.

    En résumé, après plusieurs années de promenades dans la région de Viroinval, je pense que la Commune aurait dû prendre un peu plus de temps avant de lancer la promotion des randonnées. Utiliser ce temps pour débroussailler entièrement le circuit, installer des planches de fortune en cas d'intempéries, trouver des sentiers forestiers ou pittoresques plutôt que des routes utilisées par de nombreux véhicules (cfr la promenade à Cul des Sarts la semaine dernière). J'ai bien peur, au vu de ces expériences malheureuses, qu'aucun suivi ne soit réalisé. Un parcours, ça se pense, ça se construit, ça s'entretient.

    J'espère que mes expériences, mes commentaires, aideront à améliorer le service proposé aux marcheurs. L'initiative est géniale et notre région est magnifique. Autant la mettre correctement en valeur."

     

    N'hésitez pas à commenter! Débattons, Débablatons!

    B.TH.

    Lien permanent Catégories : Humeur, humour et grognes, Le Débablaton(c), Politique locale et régionale, Pratique, vie quotidienne, bons tuyaux 2 commentaires