vierves

  • Carnaval de Vierves 2014: dans quelques heures, c'est parti !

    Le carnaval de Vierves-sur-Viroin va commencer, dans quelques heures, plus précisément à minuit de ce jour de la chandeleur, fête du sortir de l'hiver (en principe) liée à la lumière, la purification, la fertilité.

    A Vierves donc, on peut se masquer dès ce dimanche 2 février à minuit et jusqu'à la tombée des masques, le jour du Mardi gras à minuit, soit cette année, le 4 mars. On peut se masquer tous les jours, sauf le vendredi car ce jour-là, il se peut que le diable se mêle aux groupes de masqués, comme c'est dit-on déjà arrivé une fois... Et cette fois-là, les Viervois ont juré qu'on ne les y reprendrait plus!
    Les festivités viervoises reposent sur des traditions séculaires transmises de générations en générations. C'est un carnaval unique en son genre, qui se vit plus qu'il ne se montre. Il faut le vivre, dans un souci de partage, de plaisir, de fête et non pas de curiosité.

    Le programme

    Samedi 8 février, en la salle des Echos du Viroin: souper aux crêpes.
    Dimanche 16 février: soumonces en batterie.
    Samedi 22 février: soirée du carnaval.
    Dimanche 23 février: soumonces en musique.
    Jeudi 27 février: carnaval des enfants.
    Dimanche 2 mars: Dimanche gras, première sortie du grand bonhomme et défilé dans le village. Annonce des sentences, car l'homme est fort comme un Hercule et il a brisé les barreaux de sa cellule, où il était après avoir volé du pâté, des poules, du pain, etc.
    Lundi 3 mars: sortie des Rimeurs. Les Rimeurs forment un groupe très particulier. Ce sont les jeunes hommes du village, tout de noir vêtus, qui s'en vont rimer dans les maisons des jeunes filles qui ne sont pas encore "en ménage". En présence des parents, les Rimeurs content, avec humour, en rimes et en wallon, les amourettes et autres aventures de ces demoiselles.

    Mardi 4 mars, c'est l'ultime et grosse journée. Les Pots s'installent aux entrées du village, arrêtent toutes les voitures et réclament un "droit de passage". Pendant ce temps, les D'Jean d'Jène sont un couple de mendiants qui vont chercher œufs et lards dans tout le village. Les Relocteurs sont les garçons du village, qui vont à la chasse des jeunes filles pour les "relocter" avec  des loques prévues à cet effet et imbibées de liquide nauséabond. Ces groupes perpétue un folklore empreint, on s'en doute, de beaucoup de symbolisme.
    A 16h45, on sortira le grand bonhomme de sa grange, pour un dernier voyage à travers le village. Il sera ensuite mis à mort, consumé par un feu purificateur. La fête se terminera par l'omelette servie à la salle des Echos du Viroin. A l'issue de ces agapes, on se dira comme chaque année que cette édition du carnaval était la plus belle depuis des lustres, cette belle pensée berçant les doux mois à venir.

    BERNARD THEIS

    Lien permanent Catégories : A l'agenda, Histoire et patrimoine, Vie associative, culture, arts, Viroinval 0 commentaire